"D'abord, un petit mea culpa parce. Jean Nicolay m'a téléphoné suite à notre émission On n'a pas fini d'en parler sur le choc Anderlecht-Standard J'avais dit que c'était Toussaint - son frère - qui avait joué le premier match de Coupe d'Europe du Standard mais c'était Jean, celui qui allait devenir Soulier d'Or. Voilà qui est rectifié. Et puis, la grosse nouvelle récente pour les amateurs de très beau jeu, c'est l'annonce de la retraite de ...

"D'abord, un petit mea culpa parce. Jean Nicolay m'a téléphoné suite à notre émission On n'a pas fini d'en parler sur le choc Anderlecht-Standard J'avais dit que c'était Toussaint - son frère - qui avait joué le premier match de Coupe d'Europe du Standard mais c'était Jean, celui qui allait devenir Soulier d'Or. Voilà qui est rectifié. Et puis, la grosse nouvelle récente pour les amateurs de très beau jeu, c'est l'annonce de la retraite de Zinédine Zidane. Ça tombe bien (façon de parler !) : nous donnons les deux derniers matches du Real Madrid et le Français a dit que ce seraient ses ultimes matches en club... avant de terminer (en beauté ?) à la Coupe du Monde. C'est triste pour ceux qui aiment le foot spectacle et qui appartiennent à ma génération. Les plus jeunes sont hyper fans de Ronaldinho, mais il ne faut pas oublier que le retrait de Zidane, c'est la fin de deux époques : celle des Galactiques et celle de l'équipe de France qui avait remporté la Coupe du Monde et l'EURO. Zidane, c'est le culte du beau geste et de la technique fine au service de la collectivité. Zizou a toujours rendu les autres meilleurs parce que - au départ - il est toujours resté humble. Il ne s'est jamais pris pour une star. C'est un exemple à jamais pour les jeunes. Il s'est toujours exprimé de façon simple et limpide sur un terrain. Comme en donnant l'impression - comme les gens qui s'expriment parfaitement oralement - que tout va de soi. Il a toujours été droit à l'essentiel et est à classer dans la catégorie des tout grands : les Pelé, Beckenbauer, Platini, Maradona. Un registre inoubliable avec le sourire en plus ; comme Ronaldinho. Je sais qu'il est revenu sur sa décision en ce qui concerne l'équipe de France l'année dernière mais ici ce ne sera pas le cas... Son dernier match avec le Real se disputera au FC Séville et on espère que ce sera très beau. Il a toujours eu des mains à la place des pieds, le contrôle et la remise de balles très faciles. Et possédant deux pieds, il a toujours su se retourner des deux côtés, ce qui le rendait éminemment efficace Il a toujours senti où se trouvait l'espace et créait une action là où ça servait à son équipe. Je ne l'ai jamais interviewé et c'est un vide, c'est vrai. Mais il n'a jamais recherché les projecteurs, il n'a jamais fanfaronné. Toujours été correct. Zizou sera à jamais un exemple pour les éducateurs, pour les gosses. D'ailleurs, le Real veut en faire un ambassadeur de beauté du jeu et de fair-play ". AVEC JEAN-FRANçOIS REMY, BETV