La bonne nouvelle sportive de la semaine, à Bergame? L'Atalanta a trouvé un renfort idéal pour son flanc droit. Le club aurait versé onze millions au KRC à Genk pour son international danois Joakim Mæhle et la somme pourrait s'élever à quinze millions, primes comprises.
...

La bonne nouvelle sportive de la semaine, à Bergame? L'Atalanta a trouvé un renfort idéal pour son flanc droit. Le club aurait versé onze millions au KRC à Genk pour son international danois Joakim Mæhle et la somme pourrait s'élever à quinze millions, primes comprises. La mauvaise nouvelle, c'est que le club est en brouille avec son capitaine, Papu Gómez, depuis une dispute tactique entre l'entraîneur, Gian Piero Gasperini, et l'Argentin de 32 ans, qui a apporté une large contribution au conte de fées sportif du club ces dernières saisons. Jusqu'au début du mois de décembre, Gómez était titulaire, généralement au poste de second avant, aux côtés d'un des Colombiens, Duván Zapata ou Luis Muriel. Maintenant, il devrait évoluer de concert avec Josip Ilicic, qui semble complètement rétabli du black-out subi en été. Las, Gómez se voit plutôt dans un rôle libre, mi-attaquant, mi-distributeur. Et Gasperini estime qu'un joueur de 32 ans n'est plus en mesure d'assumer ce rôle. La situation s'est envenimée: contre la Juventus, l'Argentin, depuis le banc, a chanté l'hymne des Bianconeri, avant le coup d'envoi. Même le paisible président Antonio Percassi s'est fâché. GÓmez veut partir gratuitement en janvier, mais l'Atalanta exige dix millions. L'été dernier, le joueur a refusé une offre d'Al-Nassr, un club saoudien qui lui offrait un salaire de cinq millions d'euros, soit deux fois plus que ce qu'il gagne à Bergame. Gasperini affirme avoir déjà un remplaçant: Alekseï Mirantchuk, transféré du Lokomotiv Moscou en septembre. Des blessures et le virus l'ont toutefois empêché de jouer autant qu'il l'aurait souhaité.