Rien ne va plus à St-Trond. Sport/Foot Magazine a soulevé le problème la semaine dernière et la reprise catastrophique (lourde défaite à Mons, élimination en Coupe) semble confirmer le malaise. Au point que le Belang van Limburg a également cherché à savoir ce qui ne va pas. " Les critiques émanent manifestement de l'intérieur du club, ce qui pourrit encore plus l'ambiance au Staaien ", écrit le qu...

Rien ne va plus à St-Trond. Sport/Foot Magazine a soulevé le problème la semaine dernière et la reprise catastrophique (lourde défaite à Mons, élimination en Coupe) semble confirmer le malaise. Au point que le Belang van Limburg a également cherché à savoir ce qui ne va pas. " Les critiques émanent manifestement de l'intérieur du club, ce qui pourrit encore plus l'ambiance au Staaien ", écrit le quotidien limbourgeois qui a pris la température auprès de divers intéressés. Marc Wilmots ne cache pas que ce qu'il a lu dans S/F Magazine lui a fait mal mais il se dit convaincu que la grande majorité des joueurs est toujours derrière lui. " Ils l'ont prouvé en se battant comme des lions à Lokeren : ils ont couru pour moi. Je sais qu'il n'y a pas de clans dans le groupe. Et pour ce qui est de l'autodiscipline, j'ai ma façon de faire et je n'ai pas l'intention de changer : je laisse beaucoup de liberté à chacun mais celui qui dépasse les bornes est mis à l'amende. La caisse est d'ailleurs déjà bien pleine. C'est aussi la méthode de travail de Rudi Assauer à Schalke ". N'empêche qu'il y a bien eu une fuite et c'est cela qui ennuie le plus Wilmots. " Je n'accepterai pas que quelqu'un mine le club de l'intérieur ". Les joueurs, évidemment, ne se mouillent guère à l'interview. " Tout n'est pas rose mais on ne peut pas parler de clans ", dit Tom Van Imschoot. " Sur le terrain, en tout cas, nous tirons toujours tous à la même corde ". Guy Mangelschots, le directeur technique, est plus loquace. " Je ne partage pas la façon de faire de Marc en matière d'autodiscipline mais c'est lui l'entraîneur et il a le droit de faire ce qu'il veut pour arriver aux résultats souhaités. Le club est en pleine croissance et il est inévitable que les points de vue diffèrent. Marc doit aussi apprendre à faire avec car chaque jeune entraîneur passe par de telles périodes ". Dans son éditorial, Marnik Geukens explique que Roland Duchâtelet a envoyé ses enquêteurs au club, afin de pouvoir discuter avec Wilmots des points sensibles. L'entraîneur est-il sur la sellette ? Pas encore, selon Mangelschots : " Notre objectif est de terminer la saison avec lui. Après, on procédera à une évaluation ". (P. Sintzen)