Club : Birmingham City FC
...

Club : Birmingham City FC Inauguration : 1906 Capacité : 30.018 places Record d'assistance : 11/2/1939 contre Everton Cher Magazine, 1992, Championnat d'Europe en Suède. L'Euro est considéré comme un test pour les Britanniques après l'exclusion des clubs anglais des coupes continentales. Cela n'empêche pas des fans de Birmingham City, dont la très mauvaise réputation n'est plus à faire, de s'illustrer lamentablement. A la question de savoir s'ils sont conscients du risque de prolonger, par leurs méfaits, la durée du bannissement, nous obtenons une réponse sidérante : " On s'en fout, puisque de toute façon, Birmingham (alors en Division Two) n'a aucune chance de participer aux CE. Si en plus, on peut en priver Aston Villa, tant mieux ". Cette anecdote illustre parfaitement l'ampleur de la tâche qui attendait les dirigeants du BCFC il y a une décennie : des résultats sportifs médiocres, un stade vieillissant et des fans parmi les pires d'outre-Manche. Le tableau a aujourd'hui bien changé. Les Bleu et Blanc viennent de terminer à une très honorable dixième place en Premier League et l'enceinte a été rénovée au trois quarts. Certes, le proche centre de la ville est l'une des plus laides cities, véritable imbroglio de vieux bâtiments mal entretenus et de nouvelles constructions hideuses. Si cette vision d'urbanisme chaotique n'engendre pas un sentiment sécurisant, le repère de l'ex-équipe de Christophe Dugarry est néanmoins redevenu un endroit fréquentable. Le Grand Stand, avec sa Trevor Francis Suite, est la dernière relique du passé turbulent. Deux des trois nouvelles tribunes sortent directement du moule des stades banals à structures métalliques. Heureusement, une ligne de chemin de fer passe directement en contrebas de la Railway End et cette présence a forcé les architectes à briser la monotonie visuelle. Pour l'heure, la direction a préféré postposer le dernier volet de la rénovation. Des discussions ont été entamées avec les autorités concernant un nouveau jouet de 60.000 places à l'est de la cité. En attendant, cela n'empêche pas Saint-Andrew de proposer une ambiance très chaude et originale au niveau des chants des supporters. L'annonce des résultats des autres rencontres du jour engendre un silence quasi religieux. Tout s'arrête, se fige, on se croirait chez Madame Tussaud. Le speaker se permet même d'être blagueur : à la fin du match contre ManU, il annonce une défaite du voisin des Red Devils, Manchester City, par 2-3. S'ensuit une inévitable clameur de contentement du clan Mancunian... avant que le préposé au micro n'ajoute :" Mais c'était une blague, City a gagné 3-2 ! ". par Rudi Katusic