Ses relations avec les partenaires commerciaux.
...

Ses relations avec les partenaires commerciaux."Bien dans l'ensemble parce qu'en matière de returns, je suis peu sollicitée. Il y a les choses que je fais volontiers et celles que je refuse catégoriquement. Je dispense avec beaucoup de plaisir des clinics à des enfants. J'aime aussi visiter des hôpitaux mais quand on me demande une interview télévisée d'une demi-heure, je dis non. Je laisse cela à d'autres filles qui en raffolent". Des demandes farfelues?"Bien sûr. Juste avant le tournoi de Miami, on m'a demandé d'incarner le rôle d'un sauveteur de plage, comme ceux que l'on voit dans la série américaine Baywatch. Inutile de vous dire que j'ai refusé mais je ne fus pas la seule. D'autres joueuses à qui on avait fait cette proposition déclinèrent aussi l'invitation. Je pense même que personne n'est allé! Un jour, Lleyton et moi devions faire un tour en montgolfière. J'ai dit non parce que j'ai bien trop peur! C'est peut-être incroyable mais j'ai peur en avion. Ce n'était pas le cas au début mais depuis un vol pour la Belgique au départ de Las Vegas, -NDLA: le Nevada est un endroit propice aux turbulences et autres trous d'air- je ne me sens plus à l'aise dans les airs". Le décalage horaire."Pas trop, non. Disons que celui qui me cause le plus de problèmes est quand je rentre de New York. Pour le reste, quand je débarque quelque part, je m'acclimate très vite. Ceci dit, il m'arrive encore de m'endormir à cinq heures de l'après-midi et de me réveiller à deux heures du matin!"Les contacts avec les gens dans la rue?"Je n'ai aucun problème avec les chasseurs d'autographes comme les soeurs Williams par exemple. En tournois, j'aime consacrer une journée à la promenade. Je n'ai besoin ni de lunettes de soleil, ni de chapeau. Juste un foulard pour éviter de prendre froid Je reçois beaucoup de courrier. La majorité des gens me demandent une photo dédicacée mais j'ai aussi des personnes qui m'écrivent chaque jour pour me demander des tickets pour les tournois du Grand Chelem". La plus belle chambre d'hôtel?"Une suite au Crown Casino de Melbourne. C'est un avantage qui est réservé à Lleyton et j'en profite pleinement! Nous occupons la chambre à côté de celle de Pat Rafter. L'un et l'autre y descendent toujours sous un faux nom pour éviter d'être constamment dérangés, parfois en pleine nuit. Généralement, Lleyton aime prendre des noms de joueurs de football australien, son autre passion après le tennis. Lorsque nous ne sommes pas ensemble, je dois parfois deviner sous quel nom il est descendu. Pas toujours facile!"