Roberto Martínez s'en souvient encore comme si c'était hier. La Belgique préparait son quart de finale contre le Brésil à la Coupe du monde de l'an passé, lorsque le sélectionneur a réuni tout le monde pour discuter des phases arrêtées. Tout le monde ? Enfin, pas vraiment : il manquait quelqu'un.
...