Comme Anderlechtois, comment ressentez-vous l'omniprésence liégeoise dans cette sélection ?

Il n'y a plus cet esprit de jalousie entre Anderlechtois, Standardman ou Brugeois. Pour la simple et bonne raison que la grande majorité des joueurs évoluent à l'étranger. Je n'ai donc aucun souci sur ce point-là.
...

Il n'y a plus cet esprit de jalousie entre Anderlechtois, Standardman ou Brugeois. Pour la simple et bonne raison que la grande majorité des joueurs évoluent à l'étranger. Je n'ai donc aucun souci sur ce point-là. C'est assez naturel de critiquer mais je suis au-dessus de cela. Quand je me lève, je mets mon maillot d'Anderlecht ou celui de l'équipe nationale. Je fais la part des choses et ce problème n'est plus d'actualité à partir du moment où il n'y a plus de joueurs de clubs belges en équipe nationale. C'était chaud et brûlant il y a cinq-six ans mais plus maintenant. Pfff, Bruges a peur qu'Anderlecht joue dans un bon stade. Quand il a fallu valider la candidature de l'Euro 2000, il fallait huit stades, quatre hollandais et quatre belges, mais il n'y en avait que trois qui avaient reçu une autorisation aux Pays-Bas. Il manquait donc un stade pour rentrer la candidature. Qui signe pour servir de caution comme 8e stade en sachant très bien qu'on allait devoir se retirer ? Anderlecht ! Cette candidature a permis la rénovation de tous les stades, dont celui de Bruges et maintenant les dirigeants brugeois râlent pour un stade où il n'y aura pas un denier public ! C'est excessif et je me suis permis de le dire à Bart Verhaeghe. Quand on entend les politiques sur ce dossier, on parle de 300 millions d'euros, comme si ce n'était rien. Piste d'athlétisme, toit, tout cela paraît dérisoire. Mais quand on sera devant les financiers, ce discours ne marchera plus et on ne recevra pas l'argent. L'Union Belge ne mettra pas un franc, elle sera locataire du stade ; pour Anderlecht, il y a trois possibilités : locataire, actionnaire ou actionnaire-locataire. Et puis, il y aura des investisseurs. Mais ils ne vont pas être émotionnels, ces gens-là. 300 millions, il ne faut pas rêver. S'il n'y a pas d'argent qui vient des autorités, on ne l'aura jamais, ce stade. Je pourrais l'accepter mais je rappelle que les rénovations des stades de Bruges et du Standard l'ont été grâce à des deniers publics... Pfff, c'est ce qu'on dit, oui. Lors du lobbying pour la Coupe du Monde 2018, j'ai été fort pris par la Fédération. A ce moment-là, je ne me suis plus occupé du recrutement d'Anderlecht comme je l'avais fait lorsque j'avais fait venir tous les Argentins. Mais c'était il y a quatre ans de cela. Les clubs étrangers sont de plus en plus attentifs. Samedi, on m'a dit que Tottenham était sur un jeune joueur de chez nous que je trouve même limite pour Anderlecht, c'est dire ! Ils sont fous !