Les dirigeants, Erik De Prins en tête, ont fini par reconnaître qu'ils étaient incapables de sauver le club. Malgré toute la sympathie que je nourris pour le RWDM, cette minable sortie ne me surprend absolument pas. Comment croire un président qui ne cesse de prétendre que tout est en ordre, que les dossiers présentés à la fédération sont des modèles du genre alors qu'à chaque fois, ils sont remballés avec une cote d'exclusion. ...

Les dirigeants, Erik De Prins en tête, ont fini par reconnaître qu'ils étaient incapables de sauver le club. Malgré toute la sympathie que je nourris pour le RWDM, cette minable sortie ne me surprend absolument pas. Comment croire un président qui ne cesse de prétendre que tout est en ordre, que les dossiers présentés à la fédération sont des modèles du genre alors qu'à chaque fois, ils sont remballés avec une cote d'exclusion. Nous avons eu droit à une véritable pantalonnade. Les discours de tous les représentants étaient dénués de tout réalisme et ne visaient qu'à calmer les supporters. Ce n'était que du vent. Ne fallait-il pas être stupide pour croire que Patrick Decock était l'homme providentiel? Et dire qu'un homme avec un CV comme le sien se permettait d'accuser d'autres personnes de détournement de fonds et de ne penser qu'à leurs intérêts propres. Sans oublier, les fausses sorties et les retours à l'avant-plan de ce triste bonhomme. On a aussi parlé de l'arrivée du PSG. Mais sous quelle forme alors que les tentatives d'approche du club parisien avec Liège et Charleroi avaient déjà avorté? On a ensuite parlé d'un groupe d'hommes d'affaires prêts à investir. Parmi eux, on a cité le nom de Charles Simar. Mais qu'a fait de concret cet homme depuis qu'il est là? A part des discours comme à la radio où il parle d'un complot de la fédération à l'égard du RWDM (pas mal pour calmer les esprits) a-t-il versé un franc dans la caissealors qu'il l'a promis à plusieurs reprises? Je ne pense pas, car il en aurait parlé rien que pour soigner encore un peu plus sa publicité. Enfin, un Russe inconnu représentait la dernière bouée de sauvetage. Un homme dont l'argent devait transiter par l'Afrique du Sud ou un autre pays. Evidemment, le magot n'est pas arrivé et, de surcroît, la direction du RWDM y aurait même laissé des plumes. Tiens donc, on va finir par les plaindre et leur construire une statue devant le stade! Quelle mascarade mais, je tiens aussi à adresser un carton jaune à la fédération. Car elle est aussi responsable de toute cette histoire. Il y a bien longtemps qu'elle aurait dû trancher. Il n'est pas normal alors que les entraînements ont repris que des clubs ne sachent pas dans quelle division ils vont jouer.Stéphane Vanderhaeghe, Bruxelles.