Il y a quelque six mois, Fred Rutten (46 ans) quittait avec joie le FC Twente pour Schalke 04. L'entraîneur découvrait un club supérieur, au budget plus élevé, aux possibilités plus grandes. Il a découvert aussi que l'herbe n'était pas toujours plus verte ailleurs. La presse à sensation a déjà levé à maintes reprises l'épée de Damoclès au-dessus de Rutten, qui avait été élu Entraîneur de l'Année aux Pays-Bas la saison précédente.
...

Il y a quelque six mois, Fred Rutten (46 ans) quittait avec joie le FC Twente pour Schalke 04. L'entraîneur découvrait un club supérieur, au budget plus élevé, aux possibilités plus grandes. Il a découvert aussi que l'herbe n'était pas toujours plus verte ailleurs. La presse à sensation a déjà levé à maintes reprises l'épée de Damoclès au-dessus de Rutten, qui avait été élu Entraîneur de l'Année aux Pays-Bas la saison précédente. Une élimination précoce de la Coupe de l'UEFA et une décevante septième place en Bundesliga font grincer les dents à Gelsenkirchen. Schalke est, avec le Bayern, le club le plus agité d'Allemagne. Ses ambitions sont toujours plus élevées que ses moyens, ses rêves ne correspondent pas avec la réalité. Il doit toujours devenir champion, année après année, non pas parce qu'il emploie des footballeurs de grande qualité mais parce que le dernier titre remonte à 1958. Schalke a déjà usé 37 entraîneurs. A Enschede, Rutten avait obtenu le temps dont a besoin un entraîneur méthodique pour transmettre sa vision et sa manière de travailler aux joueurs, pour ensuite obtenir des résultats. A Gelsenkirchen, seuls comptent les résultats. En leur absence, l'entraîneur est soumis à un feu nourri de critiques. Le manager Andreas Müller, également en danger, a suivi l'avis de son entraîneur et est intervenu. Le médian Albert Streit (28 ans), embauché il y a un an à l'Eintracht Francfort pour 2,6 millions d'euros et un salaire annuel de deux millions d'euros jusqu'en 2012, peut calmer son mécontentement chez les amateurs. Il y rejoint une autre déception, un autre fauteur de troubles, l'Uruguayen Carlos Grossmüller (25 ans), écarté pour manque chronique de discipline. Le club a rompu le contrat de son compatriote Gustavo Varela (30 ans), qu'il a déjà renvoyé en D4 en octobre, suite à un problème d'alcool. L'avant danois Peter Lövenkrands (28 ans) a subi le même sort. Le club épargne ainsi 1,5 million d'euros. LE WERDER BRÊME loue pour six mois le médian grec du Panathinaikos, AlexandrosTziolis (23 ans, 350.000 euros). International à dix reprises, il peut être transféré à titre définitif pour deux millions d'euros et devenir ainsi le successeur de Frank Baumann (33 ans), qui pourrait raccrocher en fin de saison pour endosser un rôle d'entraîneur des jeunes. WOLFSBURG vit dans l'opulence, d'après le quotidien DieWelt. Felix Magath dispose de 35 joueurs. Il précède 'Gladbach (33) et Energie Cottbus (31). Hoffenheim, le Bayer Munich et Leverkusen ferment la marche avec un noyau de 24 joueurs. LE VfL BOCHUM a versé 400.000 euros à Dortmund pour les services de l'avant argentin Diego Klimowicz (34 ans), qui était sur une voie de garage. Il a paraphé un contrat d'un an et demi. TOMASZ ZDEBEL (35 ans, ex-Lierse), le médian germano-polonais, s'était vu retirer son brassard puis écarter du noyau du VfL Bochum pour avoir critiqué en public l'entraîneur, Marcel Koller. Il a obtenu un transfert de six mois à Leverkusen. SCHALKE 04 continue à chercher une solution quant à l'avant brésilien Zé Roberto II (28 ans), acheté pour trois millions. Il touche un salaire annuel de 1,2 million mais ne veut pas revenir en Allemagne où il ne s' " amuse " pas. Le gardien Ralf Fährmann (20 ans) rejoindra librement l'Eintracht Francfort pour trois ans, au terme de l'exercice en cours. MARTIN DEMICHELIS (28 ans) reste au Bayern jusqu'en 2012. HORST HRUBESCH (57 ans) va diriger les Espoirs durant l'EURO de juin. L'ancien avant international est le sélectionneur des -20 ans mais il obtient une brève promotion, le VfB Stuttgart ne voulant pas libérer Ralf Adrion avant la mi-juillet. FRÉDÉRIC VANHEULE