COACH - Fabio Capello

Le Brésil, certainement sur base de la dernière Coupe des Confédérations car il s'est bonifié de match en match. Ce n'est plus un Brésil typique : il n'a plus de grandes individualités mais il joue de manière compacte et est très costaud. Si je ne regarde que les qualités individuelles, l'Argentine est deuxième car Lionel Messi peut faire la différence à tout moment. La Colombie pourrait créer la surprise. Je connais moins bien l'Uruguay, qui aligne Luis Suarez et Edinson Cavani.
...

Le Brésil, certainement sur base de la dernière Coupe des Confédérations car il s'est bonifié de match en match. Ce n'est plus un Brésil typique : il n'a plus de grandes individualités mais il joue de manière compacte et est très costaud. Si je ne regarde que les qualités individuelles, l'Argentine est deuxième car Lionel Messi peut faire la différence à tout moment. La Colombie pourrait créer la surprise. Je connais moins bien l'Uruguay, qui aligne Luis Suarez et Edinson Cavani. L'Espagne est Championne du Monde en titre mais je me demande dans quel état les joueurs d'Europe vont arriver au Mondial. On a beaucoup trop joué en Angleterre, par exemple et les footballeurs de Premier League seront fatigués au début du tournoi, comme ce fut déjà le cas dans le passé. J'espère que les Russes seront frais. C'est notre première participation en douze ans. Il est donc important que les joueurs acquièrent de l'expérience. Nous attendons beaucoup de l'édition 2018, y compris en dehors du terrain. Nous devons construire douze stades et nous avons programmé de grands travaux d'infrastructures. C'est un énorme défi. Les critiques étaient injustes car le camp était parfait, comme les joueurs et le staff l'ont confirmé ensuite. Mais voilà ; tant que vous gagnez, tout va bien mais dès que vous perdez, on voit tout sous un angle négatif. Le football est ainsi fait. Nous n'avons pas vraiment bien joué et, en huitièmes de finale contre l'Allemagne, l'arbitre a injustement invalidé le but égalisateur de Frank Lampard. Je maintiens que notre port d'attache était bien. Au Brésil, l'Allemagne nous a chipés notre premier choix avant de décider de construire elle-même son camp. C'est un complexe formidable, proche de l'aéroport. Nous sommes donc très heureux. Bon à savoirLe 31 mai 2003, Igor Akinfeev a disputé son premier match de D1 sous le maillot du CSKA Moscou, à Krylia Sovetov. Il n'avait que 17 ans et fréquentait encore l'école. Akinfeev a arrêté un penalty, le CSKA a gagné et le gardien a été l'homme du match. Le 28 avril 2004, à 18 ans et 20 jours, il est devenu le plus jeune joueur de tous les temps de l'équipe nationale russe. Celle-ci a perdu son match amical contre la Norvège 2-3. À l'EURO 2004, Akinfeev était le plus jeune du tournoi mais il a aussi été le seul Russe à ne pas jouer une seule minute. De 2006-2007 à maintenant, c'est lui qui a encaissé le moins de buts en Ligue des Champions. Il ne s'est retourné qu'une seule fois pendant 21 matches d'affilée. Il détient aussi le record du gardien le plus longtemps invaincu de Russie avec 761 minutes. Il a commencé à jouer à quatre ans, quand son père l'a inscrit à l'académie du CSKA. Dès la deuxième séance, on lui a demandé de prendre place dans le but. Le 17 mai dernier, il est devenu père d'un garçon, pour la première fois, deux jours après avoir remporté son second titre d'affilée avec le CSKA ! Il ne commande jamais de potage au restaurant, aussi bon soit-il. " Parce qu'il ne sera quand même pas meilleur que la soupe de ma mère. "" Les joueurs de Premier League seront fatigués au début du tournoi. "