C'est dans les vieilles casseroles qu'on prépare les meilleures soupes. La RTBF l'a bien compris et n'a pas de raison de changer une formule qui gagne. En télé, Benjamin Deceuninck sera une nouvelle fois aux commandes d'une quotidienne, avec les consultants connus et des séquences alternant les genres (analyse, humour, etc.). Vincent Langendries assurera le suivi quotidien des Diables. Derrière les mi...

C'est dans les vieilles casseroles qu'on prépare les meilleures soupes. La RTBF l'a bien compris et n'a pas de raison de changer une formule qui gagne. En télé, Benjamin Deceuninck sera une nouvelle fois aux commandes d'une quotidienne, avec les consultants connus et des séquences alternant les genres (analyse, humour, etc.). Vincent Langendries assurera le suivi quotidien des Diables. Derrière les micros de commentateurs, on retrouvera les journalistes traditionnels ( Rodrigo Beenkens, Pierre Deprez, etc.), complétés par l'arrivée de Thierry Luthers. Idem en radio avec un duo de commentateurs ( Jous- Brouzakis) et une mouture adaptée de Complètement Foot. Rien de neuf sous le soleil, donc ? Eh bien si. Le multimédia a reçu une attention particulière. Pas de révolution mais des petites touches destinées à améliorer l'expérience du public. Un compte Instagram a été créé et il sera alimenté par divers acteurs (les journalistes, les comédiens de la série Champion, Adrien Devyver qui organise un périple en Russie avec des amis, ...). Pour la première fois, des images des matches pourront être partagées sur les réseaux sociaux ( Facebook, Twitter, ...). Un canal YouTube spécifique sera même disponible. Et grâce à une collaboration avec l'Union belge et Proximus, l'ensemble des conférences de presse seront visibles sur le web en direct. Les différentes plates-formes seront alimentées de sondages, scores en direct, questionnaires, etc. Exemple : avant les matches des Diables, le site sport permettra de créer son 11 idéal agrémenté du schéma tactique voulu. Enfin, la réalité augmentée et les décors virtuels (déjà utilisés il y a deux ans) devraient prendre une importance croissante en télé, lors du mag. Comment ? La RTBF veut jouer la carte de la surprise, Deceuninck se contentant d'évoquer un aspect " science-fiction ". En 2016, lors de l'EURO, M6 avait innové en utilisant des sortes d'hologrammes pour donner l'impression que les joueurs de l'équipe nationale étaient interviewés en plateau...