Depuis quelques semaines, il n'est plus nécessaire de posséder un décodeur pour suivre les exploits des stars de la NBA. RTL a en effet signé un contrat avec les patrons du basket américain. Cette chaîne ne propose pas de matches en direct (une exclusivité Canal +) mais, chaque lundi soir, le résumé complet d'un match disputé juste avant le week-end.
...

Depuis quelques semaines, il n'est plus nécessaire de posséder un décodeur pour suivre les exploits des stars de la NBA. RTL a en effet signé un contrat avec les patrons du basket américain. Cette chaîne ne propose pas de matches en direct (une exclusivité Canal +) mais, chaque lundi soir, le résumé complet d'un match disputé juste avant le week-end. " Nous avons saisi une opportunité ", reconnaît Laurent Haulotte, responsable des sports à l'Avenue Ariane. " Le basket n'était pas encore présent sur notre antenne. Il aurait été dommage de ne pas prendre la balle au bond à partir du moment où nous avions l'occasion de diffuser ce qui se fait de mieux au monde en matière de basket ". Ce contrat expirera en juin et RTL analysera alors les résultats chiffrés en vue d'une éventuelle prolongation. " Nous ne nous sommes pas saignés pour obtenir ces droits, bien loin de là ", poursuit Laurent Haulotte. " Les gens de la NBA savaient très bien que nous n'avions pas un budget énorme à leur consacrer et ils étaient contents que leur championnat puisse passer en clair sur les écrans belges. Les audiences ne sont pas exceptionnelles jusqu'à présent (près de 40.000 téléspectateurs en moyenne, soit 2 % des parts du marché), mais nous savions que nous ne toucherions de toute façon qu'un public limité. Il n'y a pas une vraie culture du basket chez nous. Evidemment, cela n'a rien à voir avec les chiffres de la Ligue des Champions. Un gros match d'Anderlecht retient près de 450.000 Belges francophones dans leur fauteuil ! " Ces images de la NBA confirment en tout cas la politique sportive de plus en plus marquée de la chaîne privée. A côté des sports moteurs, il y a donc, en football, la Ligue des Champions, ainsi que la Coupe de Belgique et l'équipe nationale à domicile. En attendant d'autres défis comme la F1 ? Laurent Haulotte : " Nous confirmerons notre intérêt dès que l'actuel contrat avec la RTBF devra être renégocié. La F1 nous interpelle vraiment ". Et le championnat de foot ? " Ce n'est pas encore à l'ordre du jour, mais qui sait si, à l'avenir, nous ne nous attaquerons pas à ce gâteau ? Nous avons déjà marqué des points en obtenant les droits sur les matches des Diables Rouges, qui appartenaient depuis une éternité à notre concurrent. Ce changement était historique. D'autres pourraient suivre ". A l'agenda du responsable des sports pourrait aussi figurer, prochainement, une discussion avec les distributeurs des droits sur les grandes courses cyclistes. " Nous avons déjà été approchés par la Société du Tour de France. RTL n'exclut rien. Nous avons pris l'habitude d'exploiter les opportunités qui s'offraient à nous, de façon prévisible ou pas. Cette stratégie porte ses fruits et nous encourage à élargir encore nos horizons ". Pierre DanvoyeFouille approfondie : LE WTC éTAIT à DEUX PAS D'ICI