Leur avis

Peter Verbeke directeur sportif
...

Peter Verbeke directeur sportif Sur nos dix transferts, il y en a huit qui ont beaucoup de temps de jeu: Hoedt, Harwood-Bellis, Gómez, Olsson, Refaelov, Raman, Zirkzee et Kouamé. Il faut aussi être conscient qu'on avait beaucoup moins de moyens que des clubs comme Bruges ou l'Antwerp pour renforcer notre noyau. Cette donnée-là, on ne peut pas l'ignorer. Le temps de jeu est là, maintenant c'est clair qu'on attend encore plus de tous ces joueurs. Mais ils ne jouent ensemble que depuis cinq mois, donc ça devrait continuer à s'améliorer en deuxième partie de saison. On attend par exemple plus de Kouamé parce qu'il fait partie des nouveaux joueurs qui avaient déjà une certaine expérience. On attend aussi qu'un joueur comme Olsson améliore ses stats. Notre cellule de scouting a volontairement choisi un mélange d'expérience (Hoedt, Refaelov, Raman, Olsson) et de jeunesse (Harwood-Bellis, Gómez, Zirkzee). Magallán joue très peu, Coosemans ne joue pas, mais ils sont venus pour être des remplaçants en cas de besoin. Je ne suis pas d'accord quand on dit que tous ces joueurs arrivés pendant l'été barrent la route des jeunes de notre académie. Pour chaque poste, on a une solution potentielle qui vient de notre centre de formation. C'est unique en Belgique, ça reste un projet incroyable. Mais Vincent Kompany ne va pas aligner nos propres jeunes coûte que coûte. On est Anderlecht, on ne donne pas une chance comme ça simplement sous prétexte que ce sont de joueurs que nous avons formés. Quand une équipe est composée, semaine après semaine, d'une majorité de joueurs qui ont débarqué récemment, on peut se dire que c'est un mercato totalement réussi, surtout quand on sait qu'Anderlecht n'a dépensé qu'une douzaine de millions durant l'été (deux fois moins que l'Antwerp, trois fois et demie moins que Bruges). Mais on reste sur notre faim. Parce que parmi ces nouveaux venus, il n'y en a pas beaucoup qui crèvent l'écran dans la durée. Certains ont brillé par moments puis sont retombés. Par exemple Olsson, Raman ou Zirkzee. Il y a aussi les stats décevantes des trois joueurs transférés pour affoler le marquoir: Raman, Zirkzee et Kouamé. Ils ont connu des clubs du (sub)top à l'étranger, mais leur apport reste mitigé. Avec son vécu XXL, Refaelov aurait dû devenir le nouveau guide mais dans son cas aussi, on est plutôt déçu. Et puis il y a ce constat dont on parle de plus en plus depuis quelques semaines. Les jeunes de Neerpede sont devenus des quantités négligeables. À l'exception de Verschaeren, ils ont tous moins de temps de jeu que la saison dernière alors qu'ils ont une année d'expérience en plus. Le noyau actuel permettrait de composer une équipe 100% made in Neerpede. On est très loin du compte. On le comprendrait si Anderlecht marchait sur ses adversaires en produisant un football séduisant. Mais c'est très rarement le cas et on a du mal à se défaire de l'impression que les gars arrivés l'été dernier bouchent le parcours des pépites présumées.