Par amour du risque

Quand votre meilleur joueur est un gardien de but, il y a forcément des questions à se poser. Pourtant, Mouscron n'assurera pas son maintien grâce au seul Hervé Koffi. Et les bonnes relations de voisinage entretenues avec le néo-propriétaire lillois n'ont pas encore accouché des espérances attendues. Hormis donc Koffi, prêté par le LOSC, les autres bonnes surprises du bon début de saison de l'Excel ne doivent rien au partenariat récent avec le grand frère nordiste. Beni Badibanga, Serge Tabekou et Harlem-Eddy Gnohéré connaissent le championnat de Belgique depuis longtemps. Ce n'est pas le cas des douze transfuges lillois qui ont traversé la frontière cet été.
...

Quand votre meilleur joueur est un gardien de but, il y a forcément des questions à se poser. Pourtant, Mouscron n'assurera pas son maintien grâce au seul Hervé Koffi. Et les bonnes relations de voisinage entretenues avec le néo-propriétaire lillois n'ont pas encore accouché des espérances attendues. Hormis donc Koffi, prêté par le LOSC, les autres bonnes surprises du bon début de saison de l'Excel ne doivent rien au partenariat récent avec le grand frère nordiste. Beni Badibanga, Serge Tabekou et Harlem-Eddy Gnohéré connaissent le championnat de Belgique depuis longtemps. Ce n'est pas le cas des douze transfuges lillois qui ont traversé la frontière cet été. L'arrivée du jeune trentenaire et forcément inexpérimenté Diego López, nouveau directeur sportif hurlu nommé par le LOSC, devait avoir pour conséquence de transformer un club de mercenaires, à la seule solde des agents ces dernières années, en place forte et indépendante ( sic) de la formation à la sauce belgo-française. On ne tire jamais les bilans après deux mois de compétition, mais on en profite généralement pour se poser les bonnes questions. L'une d'elles pourrait être de savoir si l'Excel a bien fait de miser sur des minots pour combattre dans une série à 18, plus concurrentielle qu'attendue. Celle à mille points consiste désormais à savoir si l'Excel sera en mesure d'éviter de porter le bonnet d'âne trop longtemps. L'avantage, c'est qu'après huit journées, les Hurlus connaissent déjà leurs rivaux dans la bataille pour éviter de se retrouver bons derniers en fin de saison. L'inconvénient, c'est que sur papier, Mouscron n'a pas l'air forcément mieux armé que Waasland, Saint-Trond, Zulte Waregem, Malines ou Eupen. De quoi rendre à l'Excel sa valeur cardinale, qui veut qu'en Wallonie picarde, les deux dernières saisons exceptées, un maintien ne s'assure jamais avant la dernière journée de championnat. C'est plus sport. " Cette arrivée au Canonnier cadre parfaitement avec le projet mis sur pied par Gérard Lopez au Royal Excel Mouscron. " C'est en tout cas ce qu'essayait de nous faire comprendre fin août un communiqué arrivé en droite ligne de l'Excel. En vrai, la qualité première de Robbe Quirynen est d'être Belge. Idéal pour compléter les feuilles de matches. Prêté avec option d'achat par l'Antwerp, ce latéral droit polyvalent, aussi capable d'évoluer à gauche, devra maintenant prouver qu'il peut durablement offrir une solution supplémentaire à l'Excel sur ses flancs. Trop court physiquement pour Ivan Leko pour pistonner dans son 3-4-2-1 maison, Quirynen peut par contre apporter à l'Excel un bagage technique intéressant, qui compense le petit moteur de celui que Laszlo Bölöni avait parachuté en équipe première au Great Old. Doublure d' Aurélio Buta et Simen Juklerød en début de saison dernière à Anvers, mais handicapé par la suite pendant de longs mois par une blessure à la malléole, il a peu à peu disparu de la circulation. À Mouscron, il a maintenant six mois pour qu'on apprenne à prononcer son nom correctement. Ses arrêts réflexes ont rapidement fait du Burkinabé l'une des attractions de D1A. S'il ne devient pas le successeur de Maignan entre les perches lilloises l'an prochain, Koffi pourra compter sur l'intérêt des plus grands en Belgique. Maillon fort du Cercle de Storck l'an passé, l'arrivée de Dabila devait stabiliser la défense. Convoité par Bruges, Genk et Nantes, le défenseur prêté par le LOSC n'a pas encore justifié les espoirs placés en lui.