" Certains vieux supporters du Standard trouvent des points communs entre l'ancien centre-avant que j'étais et Cédric Roussel. Et je suis d'accord. Quand je vois Cédric jouer, il fait toujours ce que j'aurais fait à sa place. Moi j'étais meilleur, évidemment... (il rit). Je suis un de ses fans mais il me laisse sur ma faim. Quand il jouait à Coventry, j'étais toujours terriblement impatient de le voir en action à Match of the Day. Il était titulaire et on aurait dit qu'il était né pour jouer en Angleterre. C'était un avant-centre classic avec la frappe, ...

" Certains vieux supporters du Standard trouvent des points communs entre l'ancien centre-avant que j'étais et Cédric Roussel. Et je suis d'accord. Quand je vois Cédric jouer, il fait toujours ce que j'aurais fait à sa place. Moi j'étais meilleur, évidemment... (il rit). Je suis un de ses fans mais il me laisse sur ma faim. Quand il jouait à Coventry, j'étais toujours terriblement impatient de le voir en action à Match of the Day. Il était titulaire et on aurait dit qu'il était né pour jouer en Angleterre. C'était un avant-centre classic avec la frappe, le jeu de tête, le flair et il n'avait peur de rien. Mais quand John Hartson est arrivé, son jeu s'est un peu dilué Il est parti à Wolverhampton et ses ennuis privés ont fait le reste : il est entré dans une période difficile d'où Marc Grosjean l'a sorti à Mons en lui faisant perdre huit kilos. Au Standard, il doit repartir vers les sommets à condition qu'il reçoive des centres d'ailiers qui débordent et là, normalement il sera servi avec Sergio Conceiçao et Milan Rapaic. Sans parler des qualités dans cet exercice de Wamberto et de Jonathan Walasiak. Cédric est le meilleur en Belgique avec Rune Lange û de Bruges û face au but quand les centres sont décochés près de la ligne de fond et quand les défenseurs courent vers leur goal. Roussel et Lange ne font pas des arabesques mais quelle efficacité. S'ils jouent régulièrement, leur total sera toujours là en fin de saison. Sans compter les assists qu'ils donnent dans la zone la plus difficile du terrain. Un autre avantage pour Roussel sera de pouvoir compter sur Sambegou Bangoura qui présente un profil approchant. Vous imaginez l'embarras d'une défense. Qui tenir des deux ? Si l'un décroche, il y a de la place pour l'autre. Et qui û à part le Club et Anderlecht û osera les prendre en individuelle ? Il y aura toujours trois défenseurs pour eux deux, ce qui signifie plus de place dans l'entrejeu pour le Standard... Les Rouches doivent jouer en 4-4-2 avec Roussel et Bangoura devant, deux flancs qui centrent parfaitement et deux demis défensifs. Mais la qualité des centres sera impérative. Souvenez-vous de Jules Bocandé dans les années 80. Il est transféré de Seraing à Metz où il claque des paquets de but. Passé au PSG, il ne marque plus parce qu'il ne recevait pas de centres et était obligé de jouer dos au but. l Ce week-end, on aura peut-être aussi la possibilité de voir Ali Lukunku à l'£uvre avec La Gantoise, un joueur avec d'énormes qualités mais que je n'ai jamais vu jouer qu'à 60 % avec le Standard, sauf une fois à Genk quand il a fait exploser la défense avec Ole Martin Aarst : 1-4. Ali est puissant et souvent inconstant, mais il a de la chance d'être entre les mains de Georges Leekens. S'il ne réussit pas avec lui, ce sera terminé ".Jean-Paul Colonval