Abbas Bayat a craqué: il avait annoncé qu'il n'y aurait aucun transfert entrant, mais les matches de préparation, la pression des supporters et (sans doute) les demandes répétées d' Etienne Delangre l'ont fait changer d'avis et il a accepté de faire venir Kolotilko pour renforcer son attaque. Par contre, sur le plan défensif, les Zèbres ont démontré des qualités. Et on connaît la valeur des flancs de l'entrejeu: Yazdani et Dufer.
...

Abbas Bayat a craqué: il avait annoncé qu'il n'y aurait aucun transfert entrant, mais les matches de préparation, la pression des supporters et (sans doute) les demandes répétées d' Etienne Delangre l'ont fait changer d'avis et il a accepté de faire venir Kolotilko pour renforcer son attaque. Par contre, sur le plan défensif, les Zèbres ont démontré des qualités. Et on connaît la valeur des flancs de l'entrejeu: Yazdani et Dufer. DEFENSEDudas est partant certain. C'est un gardien sûr mais il a facilement tendance à prendre des cartes rouges et il est donc important d'avoir une bonne solution de rechange. Ce n'était pas le cas la saison dernière: Godart a eu plusieurs fois sa chance mais a rarement convaincu. Il semble toutefois transfiguré depuis le début de l'été, comme s'il avait subitement acquis de la confiance. Le quatuor arrière allie expérience et fougue de la jeunesse. Herreman, à gauche, est un vieux briscard de la D1. On attend toutefois de voir s'il a totalement effacé les séquelles de son opération au genou. Defays est bien sûr confirmé dans l'axe: il est synonyme de sérieux, d'intransigeance et de caractère. Une surprise à ses côtés: Mahdavi, qu'on ne connaît pas encore très bien puisqu'il fut rarement aligné par Scifo. A droite, Delangre fait confiance à Sylla, qui doit encore apprendre à brider son tempérament. L'année dernière, il a pris neuf cartes jaunes et deux rouges! Emamifar et Rassart ont eu leur chance en préparation mais n'ont guère convaincu le coach. Il y a aussi les solutions Remacle et Etchi, mais le premier fait aujourd'hui l'unanimité comme médian défensif alors que l'Africain ne sera pas rétabli de ses problèmes de genou avant plusieurs semaines. ENTREJEULa tuile dans ce secteur, c'est évidemment la nouvelle blessure au genou de Lendvai. Remacle le remplace comme médian défensif et quitte ainsi le flanc droit où il avait disputé la plupart de ses matches depuis son arrivée à Charleroi. A droite, pas d'inquiétude pour l'un des Carolos les plus doués: le vif et technique Dufer. Il peut faire des ravages sur son flanc mais aussi surgir devant le but. Sur le côté gauche, Yazdani a un profil comparable. Quand il est en forme, ce joueur est intenable. Lui aussi peut se transformer en buteur. S'il n'est pas prêt médicalement pour la reprise, sa place sera occupée par un jeune issu du club: Fernandez. La grande surprise dans le milieu du jeu, c'est Foguenne. Poursuivi par les blessures depuis plusieurs années, il s'est révélé durant l'été dans un rôle qu'il n'a pas régulièrement occupé depuis le début de sa carrière. Il a marqué beaucoup de points par rapport au joueur qu'on prédestinait à cette place: Milovanovic. Le Yougo était le mal-aimé de Scifo et pas mal de gens, au club, ne comprenaient pas que l'ex-vice-président ne lui fasse pas plus souvent confiance. Mais il semble bien que Delangre ait le même avis sur Milo et c'est inquiétant. Quand la pression adverse sera très forte, Delangre alignera deux médians défensifs et demandera à Dufer et/ou Yazdani de repiquer vers le centre du jeu. Le losange de l'entrejeu se transformera alors en carré. Kéré est une possibilité comme second médian défensif. ATTAQUETout est plus clair depuis l'arrivée de Kolotilko, qui sera titulaire aux côtés d' Eduardo à condition que celui-ci efface au plus vite les séquelles d'une campagne de préparation perturbée par une petite blessure. La solution de rechange s'appelle Di Gregorio, mais lui aussi a connu pas mal de pépins physiques depuis quelques mois. En retrait de ces trois joueurs, il y a le tout jeune Aluspah: il a des qualités physiques intéressantes mais n'est pas encore prêt pour le grand saut. CONCLUSIONCharleroi a encaissé peu de buts en période de préparation, notamment face à des adversaires de bon niveau. Il n'y a pas de raisons que cela change en championnat. Si Kolotilko comble les lacunes offensives, on paniquera moins à Charleroi qu'au moment des départs de Pivaljevic, Rojas, Camus et Tokéné. Pierre Danvoye