Le jeu de tête
...

Le jeu de tête Le jeu aérien à l'arrêt dans la tradition des John Toshack et autres, qui restaient suspendus dans les airs au-dessus d'un ou plusieurs défenseurs, n'est pas sa spécialité bien qu'il ne s'y débrouille pas trop mal. Par contre, dans le jeu en mouvement, sa détente en course et son engagement font souvent la différence dans les airs.Le côté casse-cou C'est un véritable bélier qui n'a peur de rien et qui mettrait la tête où un autre ne glisserait pas le pied. Ce côté fonceur lui permet de marquer des buts dans des positions délicates et son engagement physique fait merveille dans les 16 mètres pour devancer son adversaire direct en coupant la trajectoire du ballon.Le caractère Dans la vie comme sur le terrain, c'est un homme au caractère fort et parfois, il dépasse les limites tant ses actions et ses réactions sont instinctives. On peut dire qu'il a la tête près du bonnet mais il est possible qu'il s'assagisse avec les années, encore faut-il que son entourage proche l'aide dans cette entreprise.La force en duel Il fait partie d'une catégorie rare dans le monde du football, celle des attaquants gagnant énormément de duels et sa carrure de boxeur n'y est pas étrangère. Il utilise merveilleusement, en pleine course, l'épaule contre épaule qui lui permet de déstabiliser son défenseur et ainsi de prendre le dessus.La précocité Il a fait ses débuts en championnat d'Angleterre à moins de 17 ans en 2002-2003 et cette saison-là il a déjà été crédité de plus de 30 participations avec Everton. La même année, à 17 ans et 3 mois, il a connu les joies d'une première sélection en équipe nationale face à l'Australie. La frappe A l'opposé d'un Thierry Henry, il utilise le plus souvent le coup de pied. Il choisit plutôt la force que la finesse et cela semble logique vu la puissance de sa frappe, aussi bien du pied droit que du gauche même si le droit reste son arme maîtresse. Sa spécialité est de frapper droit devant lui en pleine course : le tir devient alors un missile. La vitesse d'exécution Tout va très vite avec lui. Il est plus dangereux quand il a de l'espace car sa vitesse de course et sa puissance font alors merveille. Il est moins à l'aise dans les petites surfaces mais c'est une véritable pile électrique qui ne laisse jamais son vis-à-vis tranquille et qui par son côté explosif est capable de se faufiler dans les petits espaces.La profondeur Wayne cherche le plus souvent la profondeur. Il est plus dangereux en contre-attaque quand la défense adverse laisse de l'espace dans son dos. C'est un joueur qui ne s'embarrasse pas de fioritures et qui prend le plus souvent le chemin le plus court vers le but, c'est-à-dire la ligne droite, et qui lorsqu'il part à la limite du hors-jeu, devient quasiment inarrêtable.La technique Il ne fait certainement pas partie des attaquants racés : ce n'est d'ailleurs pas la marque de fabrique des avants anglais. Il compense cette relative faiblesse par une présence et un sens de l'anticipation au-dessus de la moyenne. Cela lui permet d'avoir plus de temps par rapport à l'intervention de son opposant.par étienne delangre