Si la Série A a déjà remplacé onze entraîneurs cette saison, elle le doit surtout à l'AS Rome. Celle-ci a présenté son quatrième coach en l'espace d'un an la semaine passée. Après CesarePrandelli (qui a démissionné à cause de la maladie de sa femme avant le début de la saison) et RudiVöller, Gigi Del Neri a jeté l'éponge. L'été dernier, Del Neri avait quitté Chievo pour Porto, le champion d'Europe, mais il a été limogé après 45 jours. Il avait des problè...

Si la Série A a déjà remplacé onze entraîneurs cette saison, elle le doit surtout à l'AS Rome. Celle-ci a présenté son quatrième coach en l'espace d'un an la semaine passée. Après CesarePrandelli (qui a démissionné à cause de la maladie de sa femme avant le début de la saison) et RudiVöller, Gigi Del Neri a jeté l'éponge. L'été dernier, Del Neri avait quitté Chievo pour Porto, le champion d'Europe, mais il a été limogé après 45 jours. Il avait des problèmes avec la presse locale et beaucoup de joueurs. Sa huitième défaite en championnat, à Cagliari, a fait déborder le vase. Le sauveur est un Romain pure souche : Bruno Conti vient de fêter ses 50 ans. Le 23 mai 1991, il a terminé sa carrière de joueur en beauté, porté en triomphe après le deuxième titre national de l'AS Rome. Outre ce trophée, il a remporté la Coupe d'Italie avec l'AS à quatre reprises mais son plus beau souvenir reste le sacre mondial de 1982, en Espagne. Après sa carrière, Conti est resté fidèle au club, comme responsable de la formation. Il a conçu et mis sur pied une école des jeunes qui a fourni un certain nombre de talents qui ont émergé en équipe fanion ces dernières années. En le nommant, le club espère obtenir plus de respect et d'engagement de la part des joueurs. Conti doit au minimum qualifier l'AS Rome pour une coupe d'Europe. Mercredi dernier, il a passé un tour en Coupe d'Italie. Il a laissé Antonio Cassano sur le banc au profit du Brésilien Mancini. On s'attend à ce que Cassano, qui a eu des problèmes avec Prandelli, Völler et Del Neri, se tienne tranquille : Conti a gagné plus de trophées à lui tout seul que Cassano et Cie réunis. Conti a donc 75 jours pour obtenir plus de stabilité. Pendant ce temps, le club prépare l'avenir. Un avenir où il n'y aura plus place pour une majorité du noyau actuel. (G. Foutré) COUPE D'ITALIE. L'élimination de l'AC Milan par l'Udinese a fait sensation. L'AC a perdu le retour 4-1 alors qu'il n'avait gagné l'aller que 3-2. Il n'avait pas encore encaissé plus de deux buts en un match cette saison et restait sur une série de neuf victoires. Cagliari a éliminé la Sampdoria, l'AS Rome a eu recours aux tirs au but face à la Fiorentina. L'Inter s'était déjà qualifié face à l'Atalanta. Les demi-finales ont lieu le 20 avril (aller) et le 12 mai : AS Rome - Udinese et Cagliari - Inter. PAOLO MALDINI a prolongé son contrat à Milan jusqu'en 2007, le médian MassimoAmbrosini jusqu'en 2008. BUTEURS : 1. Montella (AS Rome) 19 buts ; 2. Gilardino (Parme) 16 ; 3. Adriano (Inter) 15 ; 4. Shevchenko (AC Milan), Esposito (Cagliari) 14. G.Foutré