Après deux mois de calme, Mouscron a enclenché la vitesse supérieure sur le marché des transferts ces trois dernières semaines. Au point d'enregistrer la venue de sept nouveaux joueurs.
...

Après deux mois de calme, Mouscron a enclenché la vitesse supérieure sur le marché des transferts ces trois dernières semaines. Au point d'enregistrer la venue de sept nouveaux joueurs. Roland Louf : " On a travaillé en deux vagues : une première rapide avec les arrivées de Kevin Hatchi (Grenoble), Sébastien Grimaldi (Angers) et un attaquant croate, Ivica Zuljevic (Cakovec). Puis, on a continué cette semaine en attirant Geoffray Toyes (La Louvière), Patrice Luzi (Liverpool), qui deviendra notre premier gardien, David Grondin (Brest) et Mustapha Oussalah (Standard). Nous sommes encore en contact avec un médian polyvalent qui pourrait être une grosse pointure ". On dit le joueur irrité ? Il n'a qu'à revoir ses prétentions financières et le feuilleton sera terminé. Je sens qu'il veut partir. Tout le monde sait que son salaire est lourd et, parce qu'il désire encore gagner davantage, le club devrait se contenter des miettes ? Ce n'est pas le prix demandé par Mouscron qui pose problème mais ses prétentions salariales. Dans cette histoire, la seule chose qui m'ennuie, ce n'est pas qu'il parte mais c'est de ne pas savoir quand il pourrait partir. Cependant, il peut toujours rester. Il est prévu dans le budget. Lorenzi partira à Bastia. Je suis un peu étonné car il a toujours dit qu'il se sentait bien à Mouscron. Pendant les vacances, il a même sollicité une prolongation de contrat. Et finalement, il me disait qu'il voulait retourner dans son club de c£ur. Comme Bastia était placé sous contrôle de transfert, nous avons trouvé une alternative avec le club corse sur base de leurs résultats futurs. Quant à Beloufa, il avait ses prétentions. Ce n'était pas exagéré mais cela devenait difficile pour le club d'y donner suite. Nous lui avons demandé de les revoir à la baisse et il a répondu que ce n'était pas envisageable, ce que je peux comprendre. Et en plus, suite à son intervention du genou, les avis de nos médecins confirment qu'il n'y avait pas de garantie qu'il puisse être prêt pour la reprise du championnat. Il a fait l'objet d'une proposition d'un club turc qui a pris directement contact avec le joueur, ce qui l'a déstabilisé quelque peu. Mais il a compris que son avenir footballistique passait par Mouscron. (S. Vande Velde)