La Louvière a enregistré sa première annonce de départ pour la fin de la saison. A partir de juillet prochain, Roland Louf, le manager du Tivoli, s'installera dans le Hainaut occidental. L'homme a abattu un travail remarquable dans l'antre des Loups. Ancien joueur de séries inférieures, entraîneur, notamment à Walhain, il se destina ensuite aux missions administratives et de gestion de plusieurs clubs, surtout Walhain, les Francs Borains et Tubize avant de se retrouver...

La Louvière a enregistré sa première annonce de départ pour la fin de la saison. A partir de juillet prochain, Roland Louf, le manager du Tivoli, s'installera dans le Hainaut occidental. L'homme a abattu un travail remarquable dans l'antre des Loups. Ancien joueur de séries inférieures, entraîneur, notamment à Walhain, il se destina ensuite aux missions administratives et de gestion de plusieurs clubs, surtout Walhain, les Francs Borains et Tubize avant de se retrouver à La Louvière. Il arriva au Tivoli alors que Daniel Leclercq y vivait la fin de son règne. Le club de Filippo Gaone était au plus mal : pas de points, une énorme masse salariale, un groupe riche de joueurs sur le retour, un stade d'une autre époque, etc. Roland Louf retroussa ses manches, dénicha un nouveau coach, Ariel Jacobs, divisa la masse salariale, recruta de bons joueurs peu ou prou connus, pas chers et en quête de relance. Il prospecta en France et en Belgique avec, un peu plus tard, en guise de récompense, un succès en finale de la Coupe de Belgique. Son éclosion ne pouvait qu'intéresser d'autres clubs, dont Mouscron, veuf d'un directeur général depuis le départ de Gino Gylain. Bilingue, Roland Louf connaît également le monde des affaires pour avoir occupé une fonction dirigeante chez Bingoal. Très ému en commentant la nouvelle de son départ en fin de saison, Roland Louf a souligné toute l'amitié et l'estime qui le lieront à jamais à Filippo Gaone, le président louviérois. " Il m'a donné une chance de m'exprimer en D1, je ne l'oublierai jamais. Je me suis donné totalement en travaillant souvent plus de 12 heures par jour. Je ne pouvais plus continuer de la sorte ". Mouscron lui offre un cadre de travail plus confortable. Roland Louf a précisé qu'il ne puiserait pas dans l'effectif de La Louvière au profit de l'Excelsior. Georges Leekens a froncé les sourcils en apprenant la nouvelle, craignant que Roland Louf ne rogne ses responsabilités sportives. Il n'en sera pas question. Roland Louf s'occupera de la gestion du club et assumera le suivi et la réalisation des choix du staff sportif. A La Louvière, deux noms circulent pour la succession de Roland Louf : Jean-Claude Verbist et Manu Ferrera. A moins qu'on assiste à l'arrivée d' Enzo Scifo dans un rôle à définir, même si son nom est cité aussi au Futurosport mouscronnois. Reste à savoir si les Loups se remettront facilement du prochain départ d'une de leurs clefs de voûte. (P. Bilic)P.Bilic