Début octobre, Roland Juhasz (31 ans) est repassé en Belgique. Le Hongrois a enfin effectué ses adieux au public anderlechtois avant le coup d'envoi du match contre Genk. Il y a deux ans, John van den Brom l'avait écarté sans ménagement. " Anderlecht aura toujours une place spéciale dans mon coeur ", raconte Juhasz. " C'est logique quand on a porté le maillot d'un club aussi longtemps. Wasilewski éprouve les mêmes sentiments. Je ne veux plus revenir sur les événements négatifs du passé. Je pr...

Début octobre, Roland Juhasz (31 ans) est repassé en Belgique. Le Hongrois a enfin effectué ses adieux au public anderlechtois avant le coup d'envoi du match contre Genk. Il y a deux ans, John van den Brom l'avait écarté sans ménagement. " Anderlecht aura toujours une place spéciale dans mon coeur ", raconte Juhasz. " C'est logique quand on a porté le maillot d'un club aussi longtemps. Wasilewski éprouve les mêmes sentiments. Je ne veux plus revenir sur les événements négatifs du passé. Je préfère retenir la chaleur de tout le monde au club. Et je le reconnais : Bruxelles me manque. " Juhasz est retourné à Budapest, bien qu'il joue à Szekesfehervar, à quelque 70 kilomètres de la capitale hongroise. C'est le port d'attache du FC Videoton, l'actuel leader du championnat. " Nous avons gagné les dix premiers matches de championnat. Ce n'est pas évident car toutes les autres équipes érigent un double mur offensif contre nous. Videoton est le club doté du plus gros budget en Hongrie mais ce n'est pas une garantie de succès. Nous n'avons terminé qu'en quatrième position la saison passée. L'ambiance n'était pas bonne dans le vestiaire. Le noyau comportait trop d'étrangers qui n'apportaient rien. Notre nouvel entraîneur, l'Espagnol Joan Carrillo, qui a été adjoint à l'Espanyol, est un excellent people manager. Il a l'art de nous motiver chaque week-end. " Juhasz doit mener Videoton au titre mais il a une seconde mission : qualifier la Hongrie pour l'EURO 2016. Le 14 novembre, elle dispute un match important contre la Finlande. " Nous avons eu un passage à vide. Nous avons perdu notre premier match de qualification face à l'Irlande du Nord. Depuis que Pal Dardai, un ancien joueur de Hertha BSC, a été nommé sélectionneur, la sélection est pourtant requinquée. Nous sommes dans une poule étrange, où toutes les équipes se valent, mais nous voulons vraiment disputer le prochain EURO. " Cela devrait aider le défenseur central, vice-capitaine de l'équipe nationale, à assouvir ses ambitions personnelles : " Je veux détenir le record de sélections et entrer dans l'histoire du football hongrois. J'en suis à 83 caps et le record est à 101. Mais c'est vraiment mon objectif. " Le défenseur de 31 ans songe déjà à un avenir plus lointain. " En principe, Videoton est mon dernier club. Je veux me donner le temps de préparer l'après-football. J'ai entamé des études en management sportif ", conclut Juhasz, qui souhaite devenir directeur sportif. PAR MATTHIAS STOCKMANS