Anderlecht marque le pas ces dernières semaines. Qu'est-ce qui ne va pas?
...

Anderlecht marque le pas ces dernières semaines. Qu'est-ce qui ne va pas?Roger Vanden Stock : Nous composons avec une baisse de régime comparable à celle que nos rivaux du Club Brugeois ont connue à l'entame du deuxième tour de la compétition, en ce sens que nous marquons un peu plus difficilement et que nous encaissons un peu plus facilement. Les Flandriens se sont repris après cette passe laborieuse et il ne devrait pas en aller autrement pour nous. Je ne vois pas pourquoi il faudrait paniquer. Le Sporting s'est quand même mis en quête d'un nouveau gardien le week-end passé...Lorsque Filip De Wilde s'est blessé, à la fin du mois de janvier, notre staff médical avait prévu une période d'indisponibilité d'un bon mois. Il ne nous paraissait pas utile de parer au plus pressé à ce moment, puisque le gardien titulaire était censé revenir relativement tôt dans le parcours. En attendant, nous voilà arrivés deux mois et demi plus tard et Filip De Wilde n'est toujours pas opérationnel. Compte tenu de l'importance de l'enjeu en championnat, nous ne pouvons évidemment pas prendre le risque de ne disposer que d'un seul keeper chevronné. C'est pourquoi, avant le match contre l'Excelsior, l'idée d'engager un nouveau portier fut émise.Anderlecht a déjà acquis l'Ajacide Melvin Fleur et un autre gaucher est attendu cette semaine, l'Egyptien Tarek El Said. En matière de départs, à quoi doit-on s'attendre?Je n'ai jamais caché que j'aimerais conserver tout le monde. Mais mon souhait n'est peut-être pas partagé par tous les joueurs puisque Bart Goor et Tomasz Radzinski ne se privent guère d'annoncer qu'ils ne seraient pas réfractaires à une autre aventure. Soit. Mais jusqu'à présent, nous n'avons pas reçu d'offre concrète pour eux.Une consolation peut-être : Jan Koller ne manifeste pas la même envie de partir?Contrairement à certains, il ne me paraît guère disposé à répondre à n'importe quel appel du pied. Mais si une bonne opportunité se présente pour lui, j'aurai toutes les peines du monde à le retenir, c'est sûr. D'aucuns me disent que je devrais consentir un effort supplémentaire pour le garder. Mais même en faisant une folie pour lui, il gagnerait encore trois fois moins que ce qu'il peut envisager en Angleterre ou en Espagne. (B.Govers)