Charleroi était bye le week-end dernier. Les Spirous débuteront le championnat vendredi prochain contre Anvers, l'ancienne équipe de Roel Moors.
...

Charleroi était bye le week-end dernier. Les Spirous débuteront le championnat vendredi prochain contre Anvers, l'ancienne équipe de Roel Moors.Roel Moors: Très bien. Je suis surtout heureux d'être épargné par mes problèmes au genou. La saison dernière, je m'étais retrouvé six mois sur la touche, et lorsque j'étais revenu en fin de championnat, j'avais éprouvé des difficultés à retrouver le rythme. Pendant l'été, je me suis surtout bien reposé. C'est ce dont mon genou avait le plus besoin. Je n'ai pas trop souffert lors de la reprise des entraînements, car Savo Vucevic a agencé sa préparation de manière progressive. J'avais deux mois pour revenir au top pour le début de la compétition et je pense être sur la bonne voie. Un avis sur le nouveau coach des Spirous?Il est exigeant, mais c'est indispensable à ce niveau. Pour moi, le changement est sans doute moins radical que pour les anciens joueurs du club, qui ont passé de nombreuses années avec Giovanni Bozzi et découvrent de nouvelles conceptions. J'ai régulièrement changé de club et de coach ces dernières années, et c'était à chaque fois un style différent.Une année au Brussels, deux années à Anvers et maintenant Charleroi: c'est une belle progression.Oui, je gravis les échelons pas à pas. S'il n'y avait eu cette grave blessure au genou, je pourrais dire que ma carrière suit une trajectoire idéale.Etre distributeur à Anvers ou à Charleroi, est-ce différent?A Charleroi, on est entouré par dix joueurs qui savent tous prendre le match à leur compte. On ne demande à personne d'inscrire 20 points par rencontre. D'ailleurs, durant la préparation, c'est arrivé très rarement. En revanche, il y avait toujours cinq ou six joueurs avec une dizaine de points à leur actif, ce qui est généralement bon signe. Je dois défendre et faire jouer les autres, mais pas pour autant me contenter de monter le ballon et de servir mes partenaires. On attend aussi de la créativité de ma part.Qu'espérez-vous de cette saison?Sur un plan personnel: apprendre, continuer à progresser et essayer de devenir titulaire. Pour l'équipe, avec un effectif pareil, toute autre place que la première serait considérée comme un échec. Peut-être avons-nous également un bon coup à jouer en Coupe ULEB. Je connais mal nos adversaires dans cette compétition.Vous avez déjà rencontré Anvers en match amical. Quelle impression vous avait laissé votre ancienne équipe?A ce moment-là, elle m'avait un peu déçu, mais c'était en tout début de préparation et ce match ne peut pas servir de baromètre. Depuis lors, Anvers a également obtenu quelques bons résultats. Le club a bien acheté et la volonté de travailler ensemble me semble plus grande que par le passé.