Michel Louwagie, le manager général des Buffalos, a conclu un deal avec l'entourage du gardien Davy Roef. L'Anversois n'a plus qu'à passer les tests médicaux et physiques avant de quitter Anderlecht, où il était la doublure d' Hendrik Van Crombrugge.

En fait, il est regrettable qu'un gardien belge aussi doué que Roef n'ait pas pu jouer de toute la saison. Le nom du droitier a été cité, injustement, dans l'Opération Mains Propres, parce qu'il était dans le but lors du fameux match de championnat entre Malines et Waasland-Beveren. Du coup, Roef n'est pas resté au Freethiel l'été dernier, alors qu'en près de deux ans, il en avait défendu la cage à soixante reprises. Le gardien de 1m87 avait émigré au Pays de Waes en août 2017, sur le conseil de Filip De Wilde. Après des débuts hésitants, il s'était avéré être très bon sur sa ligne, doté d'excellents réflexes, mais manquait de présence.

Michel Louwagie, le manager général des Buffalos, a conclu un deal avec l'entourage du gardien Davy Roef. L'Anversois n'a plus qu'à passer les tests médicaux et physiques avant de quitter Anderlecht, où il était la doublure d' Hendrik Van Crombrugge. En fait, il est regrettable qu'un gardien belge aussi doué que Roef n'ait pas pu jouer de toute la saison. Le nom du droitier a été cité, injustement, dans l'Opération Mains Propres, parce qu'il était dans le but lors du fameux match de championnat entre Malines et Waasland-Beveren. Du coup, Roef n'est pas resté au Freethiel l'été dernier, alors qu'en près de deux ans, il en avait défendu la cage à soixante reprises. Le gardien de 1m87 avait émigré au Pays de Waes en août 2017, sur le conseil de Filip De Wilde. Après des débuts hésitants, il s'était avéré être très bon sur sa ligne, doté d'excellents réflexes, mais manquait de présence.