Positif

Le numéro 11 d'Arsenal possède un pied gauche exceptionnel. Il lui permet de décocher des frappes fantastiques, notamment sur coups-francs où aussi bien dans les shots en force qu'enroulés. Intérieur, extérieur ou cou de pied, il maîtrise quasiment à la perfection toutes les facettes de la technique de base.
...

Le numéro 11 d'Arsenal possède un pied gauche exceptionnel. Il lui permet de décocher des frappes fantastiques, notamment sur coups-francs où aussi bien dans les shots en force qu'enroulés. Intérieur, extérieur ou cou de pied, il maîtrise quasiment à la perfection toutes les facettes de la technique de base. Très fort ballon au pied, le Néerlandais est doté d'une technique extraordinaire et il est capable d'enchaînements de dribbles dignes des meilleurs joueurs du monde. Crochets courts, passements de jambes, feintes : tout est réalisé avec une très grande élégance et, qui plus est, avec une énorme efficacité. Sa vision du jeu est d'un excellent niveau et il possède un passing qui peut parfois être génial. Il est capable de donner des assists aussi bien dans le jeu court que sur des transversales de 40 mètres. Ballons frappés, caressés, piqués ou enroulés : tout est superbement exécuté et effectué avec une aisance naturelle. La qualité de ses centres est également une de ses grandes caractéristiques. Il distille des ballons aux trajectoires les plus surprenantes qui mettent en péril les meilleures défenses et les meilleurs gardiens. Ses centres sont très travaillés avec beaucoup de force dans la frappe . Il suffit bien souvent à un coéquipier d'effleurer le ballon pour voir la phase de jeu se transformer en but. Il fait partie des joueurs les plus agréables à regarder au top niveau. Doté d'une facilité de course naturelle, il effectue tous ses gestes comme si le ballon lui collait aux pieds. C 'est un véritable régal pour les yeux de le voir évoluer au sein de l'équipe d'Arsenal. Son physique plutôt élancé (1,83m pour 71kg) rehausse d'ailleurs son élégance. Sa vitesse balle aux pieds est phénoménale Il possède une vitesse d'exécution exceptionnelle. Sans ballon, il représente également un danger grâce à sa vitesse de démarrage et de course alliée à sa science du démarquage, qui le rend souvent disponible pour ses partenaires. Son meilleur rendement individuel se situe plutôt comme électron libre car il peut être très dangereux dans toutes les zones offensives du terrain. Le coach, en lui attribuant ce rôle, retire alors la quintessence de son extraordinaire créativité. Il fait également preuve de beaucoup d'adresse devant le but et il trouve facilement le chemin des filets grâce à un très bon sens du but. Son jeu de tête n'est pas exceptionnel malgré sa taille. Du coup, il préfère rester aux abords des 16 mètres plutôt que de rentrer dans les confrontations aériennes. Quand il doit s'engager dans un duel aérien, il se débrouille correctement mais ce n'est pas une situation qu'il affectionne de manière naturelle. Sa force en duel est un de ses défauts. S on gabarit plutôt léger le rend vulnérable dans les vraies confrontations en 1 contre 1 face à des défenseurs très solides physiquement et qui, pour récupérer le ballon, n'hésitent pas à utiliser leurs corps, leurs bras et leur poids. Son rôle libre sur le terrain peut être un problème en perte de balle car son repositionnement n'est pas toujours efficace et souvent tardif. Il peut alors déséquilibrer le bloc-équipe en perte de balle et offrir des espaces pour permettre aux adversaires de contre-attaquer. Malgré son talent, il fait preuve d'une inconstance indigne d'un joueur de ce niveau : il peut passer complètement inaperçu pendant de longues périodes de matches. Mais à tout moment, il peut sauver sa prestation par un geste de génie. Comme de nombreux joueurs offensifs talentueux, il fait montre d'un excès d'individualisme qui peut parfois être très énervant pour ses coéquipiers. Il se lance alors dans des dribbles pour transmettre finalement un ballon à l'endroit où il aurait dû le donner plus tôt. Il ralentit alors la progression de son équipe ou pire, il perd le ballon et irrite alors ses partenaires. Son caractère aussi bien sur le terrain qu'en dehors n'est pas facile à gérer. Il a eu des problèmes dans sa jeunesse à l'école, il a été récemment suspecté de viol avant d'être blanchi par la justice. Il a déjà eu des comportements violents sur la pelouse en se faisant exclure pour coup volontaire. Bref, il a parfois des attitudes à la limite de la tolérance. Né en 1963, Etienne Delangre joua comme défenseur au Standard de 1981 à 1992 (267m en D1 et 6b, champion en 82 et 83). Ex-chargé de cours à l'Ecole du Heysel, il coacha de la P1 à la D1 (Charleroi). par étienne delangre