Le 6 août, le préféré de La Légion du Kuip fêtera ses 35 ans. Robin van Persie a en fait commencé à jouer à l'âge de cinq ans pour l'Excelsior, qui a depuis donné son nom à une de ses tribunes. Feyenoord l'a embauché à l'adolescence et l'a fait débuter en Première en février 2002. L'international néerlandais (102 caps et 50 buts) a transité par Arsenal (2004-2012), Manchester...

Le 6 août, le préféré de La Légion du Kuip fêtera ses 35 ans. Robin van Persie a en fait commencé à jouer à l'âge de cinq ans pour l'Excelsior, qui a depuis donné son nom à une de ses tribunes. Feyenoord l'a embauché à l'adolescence et l'a fait débuter en Première en février 2002. L'international néerlandais (102 caps et 50 buts) a transité par Arsenal (2004-2012), Manchester United (2012-2015) et Fenerbahçe (2015-2017) avant de revenir à ses amours en janvier dernier. Même s'il a longtemps connu des problèmes de santé cette saison, Van Persie a été très utile, comme guide de la jeune garde de Giovanni van Bronckhorst. Cerise sur le gâteau, Van Persie a trouvé le chemin des filets en finale de la coupe, remportée 3-0 le 22 avril contre l'AZ de John van den Brom (ex-Anderlecht). L'attaquant a déjà disputé 410 matches au plus haut niveau et a trouvé le chemin des filets à 188 reprises. Pendant trois semaines, il a réfléchi à son avenir. Puis, la semaine passée, sa décision est tombée durant une interview réalisée par un groupe sélect de suiveurs. Van Persie va s'astreindre à une préparation sur mesure pour poursuivre sa carrière au moins un an de plus. Il compte avant tout affûter sa condition pour se débarrasser de ses problèmes musculaires récurrents. " Le football est ma zone de confort ", a confié l'avant. Apparemment, un coup d'oeil au stade de Feyenoord, visible depuis le balcon de son appartement, l'a convaincu. Son amour pour le sport, le plaisir de jouer dans des stades combles et de réaliser des tirs et des passes millimétrés ont triomphé de ses doutes. Van Persie ne peut toujours pas se passer de football, même si Van Bronckhorst lui a assigné un rôle de médian offensif, en soutien de l'avant-centre danois Nicolai Jörgensen. " Je ne demande qu'à jouer jusqu'à 40 ans car j'aime transmettre mon expérience. Ma tête et mon coeur en veulent toujours. "