Lyon chante juste, les Bleus pas. La presse se demande de plus en plus ouvertement si le coach national français, Raymond Domenech, ne devrait pas s'inspirer des méthodes de son collègue lyonnais, Paul Le Guen. L'équipe des Gones grandit et progresse dans la sérénité. Ce n'est le cas des Bleus qui le 17 novembre se mesureront à la Pologne. A Chypre, le remplacement, à la mi-temps, de Robert Pirès par Daniel Moreira a fait couler beaucoup ...

Lyon chante juste, les Bleus pas. La presse se demande de plus en plus ouvertement si le coach national français, Raymond Domenech, ne devrait pas s'inspirer des méthodes de son collègue lyonnais, Paul Le Guen. L'équipe des Gones grandit et progresse dans la sérénité. Ce n'est le cas des Bleus qui le 17 novembre se mesureront à la Pologne. A Chypre, le remplacement, à la mi-temps, de Robert Pirès par Daniel Moreira a fait couler beaucoup d'encre. L'incendie n'est d'ailleurs pas encore éteint. Le joueur d'Arsenal ne cache pas que sa production est hésitante. Mais s'il est bon en Angleterre et plus que moyen comme d'autres, en équipe nationale, cela s'explique selon lui par le manque de confiance et de respect que lui accorde Domenech. Le joueur estime qu'il est la tête de Turc, que le groupe France manque d'esprit de vainqueur et de solidarité. " Qu'est-ce qu'on déchante ", dit-il. " On aurait besoin que Domenech nous libère. Or, il nous crispe par ses attitudes, ses paroles, ses commentaires. Il y a des turbulences entre lui et moi. Je ne suis pas le seul à ressentir un manque de confiance. Mais c'est plus visible dans mon cas. Je ne suis plus un môme. Il se fout de moi. Ou alors, c'est facile de sortir Pirès, comme à Chypre, car il ne va pas faire de foin. Il a dit qu'il aurait agi de la même façon avec DiegoMaradona. On ne saura jamais mais peut-être n'est-il pas utile d'aller jusqu'à... Maradona ". Pirès pourrait tirer ses conclusions et quitter l'équipe de France. Il repousse cette idée car les Bleus lui tiennent à c£ur. Pour lui, c'est impossible. Dans ce bras de fer qui l'oppose à Domenech, le joueur mesure qu'il peut compter sur le soutien de deux de ses équipiers d'Arsenal : Thierry Henry et Patrick Vieira. Le problème ne se limite donc pas à une relation difficile entre un joueur et son coach. Domenech risque d'avoir des relations de plus en plus délicates avec deux joueurs dont il ne peut se passer. (P. Bilic) ROBERT BUDZYNSKI, le directeur sportif de Nantes aura 65 ans en mai prochain. La séparation ne sera pas progressive. La direction préfère qu'il quitte définitivement le club quand il aura atteint l'âge de la retraite. JéRôME ROTHEN souffre d'une fracture interne de la malléole droite. Il ne rejouera pas avant 2005. ISTRES s'intéresse à Ibrahima Bakayoko, ex-OM, qui ne joue pas à Osasuna. STÉPHANE PORATO a retrouvé sa place dans la cage d'Ajaccio. BUTEURS : 1. Frei (Rennes), Pagis (Strasbourg) 7 buts ; 3. Pereira (Ajaccio), Kallon (Monaco) 5. Pauleta (PSG) 6 ; 6. Chamakh (Bordeaux), Adebayor (Monaco) 5. P.Bilic