Au RC Lens, on vit une grosse polémique. Le maire de la ville, Guy Delcourt, s'oppose à la candidature de la France à l'organisation de l'Euro 2016. Il refuse que des matches se jouent au stade Bollaert : sa ville ne donnera pas un centime pour la compétition. En 1998, lors de la Coupe du Monde, des matches s'étaient joués à Bollaert et Lens avait pourtant participé activement au projet. Pour se justifier, Delcourt déclare qu'il est un chef d'entreprise avec un budget de 40 millions d'euros pour 36.000 habitants, dans une ville dont le taux de chômage flirte avec les 20 % : " Etre un élu responsable n'implique pas de dépenser des millions sur injonction d'une fédération sportive, et ce au détriment de la population. Je n'ai jamais aimé le mélange politique et foot. On ne peut pas demander l'inimaginable à la ...

Au RC Lens, on vit une grosse polémique. Le maire de la ville, Guy Delcourt, s'oppose à la candidature de la France à l'organisation de l'Euro 2016. Il refuse que des matches se jouent au stade Bollaert : sa ville ne donnera pas un centime pour la compétition. En 1998, lors de la Coupe du Monde, des matches s'étaient joués à Bollaert et Lens avait pourtant participé activement au projet. Pour se justifier, Delcourt déclare qu'il est un chef d'entreprise avec un budget de 40 millions d'euros pour 36.000 habitants, dans une ville dont le taux de chômage flirte avec les 20 % : " Etre un élu responsable n'implique pas de dépenser des millions sur injonction d'une fédération sportive, et ce au détriment de la population. Je n'ai jamais aimé le mélange politique et foot. On ne peut pas demander l'inimaginable à la Ville. Elle ne peut pas être perpétuellement au service du sport. " Le bourgmestre de Mouscron, Alfred Gadenne, a réagi à peu près de la même manière. Il a annoncé que la ville ne peut rien faire de plus pour le club que ce qu'elle a déjà réalisé. Elle a quand même une créance de 4 millions d'euros à l'égard du club. Ce n'est pas rien ! Actuellement, les gens crèvent tellement la faim, qu'on ne peut plus faire n'importe quoi. Et on attend toujours l'arrivée du mécène à Mouscron. On ne sait toujours pas qui il est vraiment. On sait juste que le club a un nouveau sponsor maillot : une société qui s'occupe de l'épuration des eaux. Cette entreprise travaille déjà avec la ville et espère sans doute secrètement qu'elle lui réservera des marchés publics ! Rubrique people : Robbie Keane n'aime pas la soul... ni la saoule. A Barnet, petite cité chic et cossue de la banlieue de Londres, l'attaquant de Tottenham Hotspur croyait trouver calme et sérénité en s'y installant. C'était sans compter la présence de sa voisine : la non moins connue Amy Winehouse. Keane est en effet dérangé jour et nuit par les allées et venues des invités de la chanteuse camée. Au final, il a de quoi se réjouir car la chanteuse est partie suivre une petite cure de désintoxication aux Caraïbes. Tranquille ! Dans le même ordre d'idées, les joueurs écossais Allan McGregor et Barry Ferguson sont exclus à vie de leur sélection nationale. A la base, ils avaient été renvoyés sur le banc pour le match à domicile contre l'Islande pour s'être copieusement saoulés après la défaite aux Pays-Bas. Mais sur le banc, leur comportement fut tellement déplacé qu'ils se sont fait rattraper par leur fédération... Et leur club, les Glasgow Rangers, les a suspendus sans salaire pour deux semaines ! Dans les qualifications pour la Coupe du Monde, le Brésil affrontait l'Equateur. Les Brésiliens n'ont pas pu faire mieux qu'un modeste match nul (1-1). Dunga, le sélectionneur de l'équipe auriverde, a déclaré qu'il ne fallait pas s'étonner du résultat, étant donné que le ballon volait différemment et allait plus vite et qu'il était presque impossible de respirer. Quand on joue à plus de 2.800 mètres, ça modifie la donne. Il a également dit qu'il voulait voir si d'autres équipes étaient vraiment capables de bien évoluer à cette altitude. Trois jours plus tard, l'Argentine perdait 1-6 à La Paz, en Bolivie, à une altitude encore plus élevée... Mais face à un tel score, les observateurs se sont demandé si l'altitude avait été la seule excuse. Alan Shearer est attendu comme le messie à Newcastle, clairement menacé par la rétrogradation. Il vient de reprendre l'équipe où il avait été un excellent attaquant. Ses statistiques parlent pour lui : 206 buts en 404 rencontres. Le mec était super efficace. On espère donc que ça se passera aussi bien en tant qu'entraîneur. Il va coacher l'équipe pendant sept ou huit rencontres et toucherait 2 millions sur cette durée. Son équipe a perdu 0-2 face à Chelsea, le week-end dernier, pour son premier match ! En Pologne, il y a deux ans, le championnat avait aussi été victime de matches truqués. Et bien, ça ne rigole pas là-bas. 17 personnes sont été condamnées pour corruption. Parmi celles-ci, on peut trouver des responsables de clubs ou de la fédération. Il faudrait qu'on en prenne de la graine, non ? recueilli par tim baete; par stéphane pauwels