Du côté du Tivoli, on espère que l'adage "jamais deux sans trois" se vérifiera. Mais cela risque d'être, une nouvelle fois, ardu. La masse salariale a été allégée et de nombreux joueurs, parmi les plus routinés, ont quitté le club. Ceux qui sont arrivés sont, pour la plupart, des joueurs jeunes ou provenant des divisions inférieures. Ils seront malgré tout entourés par quelques éléments expérimentés qui sont restés au club, mais aucun joueur ne semble capable de tirer le groupe vers le haut sur base de son seul talent. Il faudra donc tabler prioritairement sur le travail, l'organisation et le collectif.
...

Du côté du Tivoli, on espère que l'adage "jamais deux sans trois" se vérifiera. Mais cela risque d'être, une nouvelle fois, ardu. La masse salariale a été allégée et de nombreux joueurs, parmi les plus routinés, ont quitté le club. Ceux qui sont arrivés sont, pour la plupart, des joueurs jeunes ou provenant des divisions inférieures. Ils seront malgré tout entourés par quelques éléments expérimentés qui sont restés au club, mais aucun joueur ne semble capable de tirer le groupe vers le haut sur base de son seul talent. Il faudra donc tabler prioritairement sur le travail, l'organisation et le collectif.DEFENSEArdent partisan d'une défense en ligne à quatre, voire à trois, lorsqu'il était le sélectionneur des Espoirs, ArielJacobs a mis en place une défense à cinq avec libero à La Louvière. D'une part, parce qu' Olivieri a toujours joué en couverture lorsqu'il était à Genk, et d'autre part, parce qu'avec les moyens dont il dispose au Tivoli, il doit songer à assurer ses arrières. Dans les buts, l'entraîneur a le choix entre l'expérience de Vansteenberghe ou la jeunesse de Meyers. Tout porte à croire, cependant, que le titulaire du poste sera le gardien qui doit encore être transféré. Dans cette optique, le Français Liebus a été testé récemment. A droite, Bryssinck semble être assuré de sa place. A 21 ans à peine, il peut déjà se targuer de deux saisons quasi complètes en D1 et continue de progresser. Dans l'axe, Jacobs dispose de quelques vieux roublards. A commencer par Olivieri. Le cas échéant, Siquet peut également évoluer comme dernier homme. Dans l'axe, il y aura aussi l'excellent Arts arrivé d'Alost, et soit Siquet (s'il n'évolue pas au libero), soit le jeune Klukowski, arrivé de l'équipe B de Lille et qui a laissé une excellente impression lors des matches de préparation: athlétique, il est doté d'un bon jeu de position et d'une bonne relance. Il peut évoluer avec un égal bonheur comme arrière central ou arrière gauche. Guilmot, qui devra combler l'écart séparant la D3 de la D1, est une solution de rechange. Le jeune Flasse semble encore trop tendre pour briguer une place en équipe-fanion. Sur le flanc gauche, on devrait retrouver soit Klukowski, soit un autre transfuge d'Alost: le jeune Vervalle qui possède une excellente relance mais a parfois tendance à se montrer trop offensif, la rigueur étant le maître mot. ENTREJEUHaydock, pour son abattage, semble une certitude. Pour le soulager dans le travail de récupération, on pourrait retrouver Belabed, qui arrive d'Aberdeen. Ce qui, en soi, est une référence. Mais, la saison dernière, il avait peu joué car il était barré par Bisconti. On pourrait aussi retrouver Coveliers si son transfert du RWDM est finalisé. Rogerio, plus créatif, devrait faire partie du 11 de base. Comme autre possibilité, il y a Guerrouad, un médian polyvalent qui peut jouer à droite ou dans l'axe. Ferreira- Mendes est un élément d'avenir essentiellement porté vers l'offensive. Ce Brésilien à la technique affinée, mais aussi très explosif, devra apporter de la créativité. Cooreman, revenu d'une expérience en Israël, est une autre solution sur le plan offensif. ATTAQUEJacobs comptera sur ces fidèles serviteurs que sont Tilmant et Buelinckx. Ils seront épaulés par des éléments plus jeunes et plus fougueux comme Kenmogne, Ishiaku et peut-être Mannaseh. Eventuellement Magro si, comme c'est aussi le cas de Coveliers, son transfert du RWDM est finalisé. La finition pourrait être l'un des problèmes de La Louvière. Si l'équipe s'est créée pas mal d'occasions dans les matches amicaux, elle a souvent eu du mal à les concrétiser. CONCLUSIONDe nombreux joueurs devront assimiler la différence de rythme entre les divisions inférieures et l'élite. En attendant que certains s'affirment, Jacobs pourra se reposer sur une partie de l'ossature de la saison dernière. Il lui faudra compenser le manque d'expérience et de talent individuel par d'autres qualités: l'enthousiasme, la volonté, l'abnégation ou la rigueur. Daniel Devos