Les demi-finales des playoffs ont débuté hier. Okapi Aalstar affronte Mons en déplacement, les Antwerp Giants jouent contre Charleroi. Les deux matches proposent donc un duel passionnant entre Wallons et Flamands. Aalstar et Anvers ont eu du mal à se qualifier pour ce stade de l'épreuve. Les deux équipes ont dû livrer trois matches, respectivement face à Louvain et à Liège. Dans une Lotto Arena comble (l'entrée était gratuite), on a même assisté à un véritable thriller : 52-51. L'Anve...

Les demi-finales des playoffs ont débuté hier. Okapi Aalstar affronte Mons en déplacement, les Antwerp Giants jouent contre Charleroi. Les deux matches proposent donc un duel passionnant entre Wallons et Flamands. Aalstar et Anvers ont eu du mal à se qualifier pour ce stade de l'épreuve. Les deux équipes ont dû livrer trois matches, respectivement face à Louvain et à Liège. Dans une Lotto Arena comble (l'entrée était gratuite), on a même assisté à un véritable thriller : 52-51. L'Anversois Christophe Beghin (29 ans), Joueur de l'Année, était soulagé : " Suite à ma blessure à la côte, je n'ai guère contribué à la victoire. Cette côte me fait de plus en plus mal. J'espère que la suite des playoffs n'est pas menacée. J'essaierai de tenir le plus longtemps possible. "Votre club a dû disputer trois matches contre Liège, ayant perdu le premier à domicile. Vous vous êtes laissé surprendre ?Christophe Beghin : Nous avons mal entamé le match et Liège a pris confiance. C'est une équipe capable de placer une accélération rapide et de jouer plus haut. Nous avons renversé les rôles dans la deuxième manche. En demi-finales, c'est Charleroi, le favori au titre, qui vous attend. Est-ce la fin de vos playoffs ?Nous jouons en tout cas sans la moindre pression. Nous avons atteint l'objectif de la saison, soit figurer parmi les quatre meilleurs. Ensuite, en quarts de finale, nous avions l'avantage du terrain contre Liège et nous avons voulu en profiter. Notre saison est déjà réussie. Le reste n'est que bonus. Nous avons démontré que nous étions capables de prendre la mesure de Charleroi en championnat, par ailleurs. C'est un match spécial pour vous puisque vous y êtes toujours sous contrat ?En effet et, en outre, le noyau est presque identique à celui de la saison passée. Je reste en contact régulier avec la plupart des joueurs. Mais dès que le match débute, cela ne compte plus : je veux gagner. J'ignore d'ailleurs de quoi sera fait mon avenir. Charleroi ne s'est pas encore manifesté pour la saison prochaine et l'Antwerp m'a fait comprendre qu'il aimerait me conserver. J'espère que les clubs s'entendront. Vous avez été élu Joueur de l'Année pour la deuxième fois. Etes-vous satisfait de votre saison ?Certainement. J'ai connu des hauts et des bas mais j'ai essayé d'être le plus régulier possible. La saison du club a été satisfaisante également. Il a posé les jalons requis pour connaître davantage de succès à l'avenir. C'est une équipe saine.