Après un week-end de trêve, la F1 a mis le cap sur l'Autriche, qui accueillait son premier GP depuis 2003. Mercedes allait-elle enlever sa septième victoire de la saison sur le... Red Bull Ring de Spielberg ou l'écurie autrichienne allait-elle, comme à Montréal, surprendre les meilleurs pilotes, Nico Rosberg et Lewis Hamilton, ainsi que les meilleurs bolides ? Deux semaines plus tôt, au Canada, ce n'est pas le quadruple champion du monde Sebastian Vettel mais l'Australien Daniel Ricciardo qui avait créé la surprise en dépassant Rosberg au 68e tour pour gagner le premier GP de sa carrière.
...

Après un week-end de trêve, la F1 a mis le cap sur l'Autriche, qui accueillait son premier GP depuis 2003. Mercedes allait-elle enlever sa septième victoire de la saison sur le... Red Bull Ring de Spielberg ou l'écurie autrichienne allait-elle, comme à Montréal, surprendre les meilleurs pilotes, Nico Rosberg et Lewis Hamilton, ainsi que les meilleurs bolides ? Deux semaines plus tôt, au Canada, ce n'est pas le quadruple champion du monde Sebastian Vettel mais l'Australien Daniel Ricciardo qui avait créé la surprise en dépassant Rosberg au 68e tour pour gagner le premier GP de sa carrière. Rosberg a célébré son troisième succès de la saison en Autriche, devant Lewis Hamilton et le surprenant Valtteri Bottas, mais les deux pilotes Red Bull ont une fois de plus échoué. Vettel a abandonné pour problèmes techniques et Ricciardo a terminé huitième. L'Australien, qui remplace Mark Webber cette saison, est troisième au classement des pilotes, Vettel n'est que cinquième. " Red Bull va sans doute bientôt annoncer que Ricciardo conservera un volant en 2015 ", selon Sport Bild. " Red Bull souhaite conserver le duo Vettel-Ricciardo jusqu'en 2018 mais le contrat de l'Allemand prend fin en décembre 2015 et il n'a pas l'air pressé de le prolonger. " Vettel se donne peu de mal pour dissimuler son mécontentement. Il a même recours à un langage épicé. " Je n'aime pas m'exprimer ainsi mais dans les lignes droites, nos concombres ne sont nulle part ", a-t-il confié à quelques journalistes tout en s'interrogeant sur la tactique de l'écurie, après avoir dû rester longtemps derrière Nico Hülkenberg (Force India) au Canada. " J'attendais une consigne intelligente de l'équipe, en vain, malheureusement ", a conclu Vettel, surpassé pour la sixième fois cette saison par son coéquipier en Autriche. Helmut Marko, conseiller de Red Bull, ne se préoccupe plus des critiques du Champion du Monde. " Ce n'est pas marrant pour Sebastian de contempler l'arrière des autres voitures course après course. Tant que nous ne pourrons pas lui offrir un bolide avec lequel il peut gagner, nous ne pouvons pas non plus nous fâcher de ses réactions. " Cette saison, Vettel n'est monté qu'à deux reprises sur le podium, sur la troisième marche. Son coéquipier compte deux troisièmes places et une victoire. Il est le quatrième Australien, après Jack Brabham, Alan Jones et Mark Webber, à avoir gagné un GP. " Je le dois à l'équipe ", a déclaré Ricciardo, qui a passé deux saisons chez Toro Rosso, l'écurie-soeur de Red Bull, avant de recevoir sa chance au plus haut niveau. " Personne ne m'a mis la pression. On me répète de faire ce que j'ai fait les années précédentes : rouler vite et profiter de chaque moment. Le message est simple mais c'est le seul valable pour un jeune pilote. " Red Bull ne passe pas complètement à côté de sa saison, puisqu'il est troisième au classement des constructeurs. " La saison prochaine, si les performances du moteur Renault avoisinent celles de Mercedes, Red Bull pourra à nouveau lutter pour le titre ", a déclaré Alan Jones, analyste de Network 10. " Pourquoi Daniel ne serait-il pas champion du monde ? Il possède les atouts requis. " PAR CHRIS TETAERT