Le nouveau Sérgio Conceição

Le nom est forcément familier pour les amateurs de football de la Principauté. Pour Sérgio Conceição Junior non plus, le voyage à Liège n'est pas un saut dans l'inconnu. Le fils du coach du FC Porto a en effet vécu une partie de son adolescence sur les rives de la Meuse, quand son paternel lançait sa carrière de coach à Sclessin avec un costume d'adjoint porté dans l'ombre de Dominique D'Onofrio. Une dizaine d'années plus tard, c'est encore la connexion entre les Conceição et les D'Onofrio qui ramène à Liège celui qui est devenu professionnel au poste de latéral droit. Homme de confiance de Lucien D'Onofrio, le nouveau directeur sportif des Sérésiens Carlos Freitas puise forcément dans le vivier favori du Don pour renforcer le onze du Pairay.
...

Le nom est forcément familier pour les amateurs de football de la Principauté. Pour Sérgio Conceição Junior non plus, le voyage à Liège n'est pas un saut dans l'inconnu. Le fils du coach du FC Porto a en effet vécu une partie de son adolescence sur les rives de la Meuse, quand son paternel lançait sa carrière de coach à Sclessin avec un costume d'adjoint porté dans l'ombre de Dominique D'Onofrio. Une dizaine d'années plus tard, c'est encore la connexion entre les Conceição et les D'Onofrio qui ramène à Liège celui qui est devenu professionnel au poste de latéral droit. Homme de confiance de Lucien D'Onofrio, le nouveau directeur sportif des Sérésiens Carlos Freitas puise forcément dans le vivier favori du Don pour renforcer le onze du Pairay. À bientôt 26 ans, l'un des cinq fils du Soulier d'Or 2005 sera donc un peu comme à la maison pour sa première aventure à l'étranger. Ce sera aussi une découverte d'une élite nationale, après avoir fait ses crocs dans l'antichambre du football portugais. Lancé chez les professionnels sous le maillot de l'Estrela Amadora, il a dû attendre la saison dernière pour devenir un véritable titulaire dans une équipe qui a pourtant conclu le défunt exercice en bas de tableau. Promu capitaine du club basé à Leiria, Sérgio devra désormais franchir un palier supplémentaire dans sa progression pour se détacher du lourd poids de son patronyme. Les portes semblent en tout cas ouvertes sur le côté droit d'une défense sérésienne trop rarement hermétique la saison dernière, qu'il soit confié à Junior Sambu Marsoni ou à Daniel Opare. Si sa trajectoire est moins prometteuse que celle de son cadet Francisco, lancé depuis peu par le paternel sur la pelouse de l'Estadio do Dragão, Sérgio Junior a une carte à jouer du côté du Pairay. Il sera, quoi qu'il arrive, la chance la plus forte d'imaginer un retour - momentané - de sa légende de père dans les rues de la Principauté liégeoise. Dans un club au budget miniature, c'est sans doute une certaine manière de rêver plus grand. 1 Fils de Rouches Un peu plus de dix ans après leurs pères Dominique et Sérgio, alors associés sur le banc du Standard voisin, Francesco D'Onofrio et Sérgio Conceição partageront un vestiaire liégeois: celui du Pairay. 2 Maillots de cristal Pour présenter leurs nouvelles tenues en affichant leur ADN couleur charbon, les Métallos ont pris la pose devant des ouvriers en plein travail au sein de la Cristallerie du Val Saint-Lambert. Avec le nouveau venu Christophe Lepoint en vedette. 3 Fais le signe Lors des photos de sa présentation officielle, le défenseur Sandro Trémoulet a pris la pose en faisant le signe du rappeur marseillais JuL. Plus qu'une déclaration d'amour musicale, le choix était surtout un clin d'oeil pour ses amis. Si sur la pelouse du Pairay, la porte des jeunes s'ouvre surtout à ceux estampillés FC Metz, certains talents locaux se démènent pour bousculer la hiérarchie. En tête de peloton, Matteo Renzulli a fait ses grands débuts en fin de saison dernière, à l'occasion d'une montée au jeu contre Genk à la place du taulier de l'entrejeu Ibrahima Cissé. Un apéritif d'une vingtaine de minutes qui a donné envie à ce jeune milieu de terrain namurois de croquer la suite des évènements à pleines dents. Amené chez les Métallos via Hicham El Alaoui, ancien analyste vidéo d'Emilio Ferrera aujourd'hui parti à Gand, Renzulli est passé par le Futurosport mouscronnois puis l'Académie rouche après des débuts à Tamines, dans l'une des écoles de jeunes les plus réputées de la Province de Namur. Impressionnant José Jeunechamps par son volume physique, plutôt en vue depuis le début de la préparation, Matteo s'est vu offrir un premier contrat pro cet été. Avec l'idée de transformer la saison à venir en plat de résistance?