Nous pensions que comme Fernando Canesin Matos (28 ans, passé en décembre dernier d'Ostende à l'Athletico Paranaense), Reynaldo dansait la samba quelque part dans son pays natal. Pas du tout. Nous avons retrouvé sa trace par hasard. L'attaquant droitier, transféré l'été 2007 des U19 du Clube Nautico Capibaribe à Anderlech...

Nous pensions que comme Fernando Canesin Matos (28 ans, passé en décembre dernier d'Ostende à l'Athletico Paranaense), Reynaldo dansait la samba quelque part dans son pays natal. Pas du tout. Nous avons retrouvé sa trace par hasard. L'attaquant droitier, transféré l'été 2007 des U19 du Clube Nautico Capibaribe à Anderlecht, est lié depuis février au FC Dinamo Batumi. Il relance ainsi sa carrière après une période sans football: le 23 juillet 2019, Irtysch Pavlodar, un club kazakh, a mis fin à leur collaboration après vingt jours et exactement douze minutes de jeu en championnat. Le dribbleur, qui a fêté le trentième titre d'Anderlecht le 18 avril 2010, connaît une carrière agitée. Reynaldo est en fait un aventurier. Anderlecht a loué l'attaquant de poche au Cercle Bruges et à Westerlo, mais depuis qu'il a quitté la Belgique en janvier 2013, le Brésilien a sillonné l'Europe. Après Qarabag Agdam, en Azerbaïdjan, il a transité par Adanaspor en Turquie, le Spartak Trnava en Slovaquie, le FK Aktobe et Irtysch, au Kazakhstan. Il n'a inscrit qu'un but dans les six matches de championnat sur les treize qu'il a disputés sous la direction de Giorgi Gegutshadze. Il est aussi entré à à la 64e minute du tour préliminaire de l'EL (perdu 3-0) contre l'Hapoel Beer Sheva. Avec ou sans Reynaldo, le Dinamo Batumi devance actuellement le Dinamo Tbilissi, le tenant du titre, champion à 17 reprises. Il compte quatre unités d'avance sur la phalange de l'entraîneur espagnol Xisco (quarante ans), qui a toutefois joué deux matches de moins. Le dénouement s'annonce palpitant. Pour plus d'actus www.sportmagazine.be