Coucou, le revoilà : JavierClemente, 60 ans, qui a passé l'essentiel de sa carrière dans deux clubs (l'Athletic Bilbao et l'Espanyol Barcelone) mais a aussi dirigé l'équipe nationale espagnole de 1992 à 1998 et celle de Serbie en 2006, est de retour aux affaires. Il a été appelé au chevet de Valladolid, avant-dernier de la Liga, afin d'y trouver des solutions que le malheureux OnésimoSanchez, qui avait lui-même succédé à JoséLuisMendilibar en cours de saison, a cherché en vain.
...

Coucou, le revoilà : JavierClemente, 60 ans, qui a passé l'essentiel de sa carrière dans deux clubs (l'Athletic Bilbao et l'Espanyol Barcelone) mais a aussi dirigé l'équipe nationale espagnole de 1992 à 1998 et celle de Serbie en 2006, est de retour aux affaires. Il a été appelé au chevet de Valladolid, avant-dernier de la Liga, afin d'y trouver des solutions que le malheureux OnésimoSanchez, qui avait lui-même succédé à JoséLuisMendilibar en cours de saison, a cherché en vain. Dès son entrée en fonction, le 6 avril, il a discuté pendant une heure avec ses joueurs. Et a d'emblée averti : " Je serai sans pitié avec ceux qui ne rempliront pas leurs obligations. " Cet avertissement n'est pas tombé dans l'oreille de sourds, puisque le défenseur César Arzo a directement reconnu : " Cette équipe a besoin de travailler plus. " Son compère de la défense, Luis Prieto, a lui aussi fait amende honorable : " Les premiers coupables de la situation dans laquelle se trouve l'équipe, ce sont les joueurs. " Cette réaction a plu à Clemente : " J'ai trouvé une équipe motivée, qui a envie de bien faire. " Le premier match de Clemente n'a toutefois pas entièrement répondu à l'attente : un partage 0-0 à Ténériffe, le 10 avril, qui n'a satisfait personne. Mais, le mardi suivant, Valladolid frappa fort en battant le FC Séville 2-1 avant un nouveau nul blanc à Malaga dimanche. " Si l'on veut se sauver, des partages ne suffiront pas ", a prévenu Clemente. Mais Valladolid recommence à y croire, et à faire peur à ses adversaires. JuanRamonMuñiz, l'entraîneur de Malaga, n'était pas rassuré avant d'accueillir les Violets : " La griffe de Clemente est déjà clairement perceptible : inscrire des buts à Valladolid est devenu beaucoup plus difficile qu'auparavant. " Si Valladolid s'est retrouvé en aussi mauvaise posture, c'est aussi parce que l'équipe n'a guère été épargnée par les blessures. Dimanche encore, Clemente a dû se passer de JonathanSesma, Sisi, CarlosLazaro, Keko, HugoGomez " Pelé " et AsierDelHorno. RAUL (32 ans), qui était entré au jeu lors du clásico d'il y a dix jours, s'est blessé au ménisque et est out pour deux à trois semaines. ANDRESINIESTA (25 ans) s'est occasionné, à l'entraînement, une déchirure musculaire à la cuisse droite. Il est out pour un mois et loupera la demi-finale de la Ligue des Champions contre l'Inter Milan. Il venait à peine de récupérer d'une blessure similaire. DAVIDSILVA (24 ans) figure en tête de liste des objectifs de FlorentinoPerez pour la saison prochaine. Le Real Madrid est prêt à offrir 25 millions, Valence en demande dix de plus. NEYMAR (17 ans), un jeune Brésilien du FC Santos que l'on surnomme parfois le nouveau Robinho... et que Pelé en personne considère comme son successeur, figure aussi sur les tablettes du Real Madrid. EmilioButragueño le suivait déjà en 2006, lorsqu'il travaillait pour le premier mandat de Perez. KAKÁ, qui fêtera ses 28 ans demain, est indisponible depuis le 10 mars et n'était toujours pas en mesure d'honorer sa sélection pour le match contre Valence, dimanche. MÉMÉTCHITÉ (26 ans) a inscrit deux buts (deux penalties convertis) lors de la victoire 3-1 de Santander sur l'Espanyol, mercredi passé. Il a remis contre Xerez. COUPEDUROI : le lieu de la finale entre l'Atletico Madrid et le FC Séville est fixé : le Camp Nou de Barcelone. Ce sera le 13 ou le 19 mai, en fonction du parcours européen des Colchoneros. DANIEL DEVOS