J osé Mourinho rêvait d'assurer le titre début avril mais un revers inattendu à Middlesbrough, qui lutte en bas de classement, a porté un vilain coup à son assurance. Quatre jours plus tard, la formation de Steve McLaren a prouvé que sa victoire ne relevait pas du hasard. Jeudi, Middlesbrough, qui avait aussi gagné contre Manchester United, a vaincu Stuttgart 1-2.
...

J osé Mourinho rêvait d'assurer le titre début avril mais un revers inattendu à Middlesbrough, qui lutte en bas de classement, a porté un vilain coup à son assurance. Quatre jours plus tard, la formation de Steve McLaren a prouvé que sa victoire ne relevait pas du hasard. Jeudi, Middlesbrough, qui avait aussi gagné contre Manchester United, a vaincu Stuttgart 1-2. Dire qu'il y a deux semaines, les supporters voulaient la peau de McLaren... Une semaine avant la visite de Chelsea, Middlesbrough s'était lourdement incliné face à Aston Villa (4-0), ce qui l'avait impliqué dans la lutte contre la relégation. McLaren, élu trois mois avant " meilleur manager de tous les temps " par les supporters de Middlesbrough, avait été accablé de critiques. Il aurait perdu le contrôle du vestiaire, était trop accaparé par son poste de sélectionneur adjoint, etc. Le président Gibson était resté sourd aux critiques et avait maintenu sa confiance à son entraîneur. McLaren, l'homme qui a qualifié Middlesbrough pour la Coupe UEFA deux saisons de suite a gagné la Coupe de la Ligue il y a deux ans, sait mieux que quiconque qu'il ne remportera jamais le prix de la popularité. Bryan Robson reste l'idole des fans, même s'il n'a gagné aucun prix, malgré trois finales à Wembley, qu'il a été relégué une fois et qu'après une promotion directe, il a eu besoin de l'aide de Terry Venables pour échapper à une seconde rétrogradation. McLaren a débarqué en été 2001. Jusque-là, il était le numéro deux de Manchester United. C'était un choix étonnant. Maintenant, le coach est loué de toutes parts, y compris par Sven-Goran Eriksson, dont il est le deuxième assistant. McLaren opte pour des noms connus. En défense, on retrouve Southgate, Quedreu, Ehiogu, Rigott ou Boateng, dans l'axe Rochemback, Mendieta ou Downing, et devant, outre Viduka, Hasselbaink ou Yakubu. C'est une équipe chère mais sous l'impulsion de McLaren, cela va changer. Il a incité le club à investir dans une nouvelle politique des jeunes. Middlesbrough a remporté la FA Youth Cup en 2004 et ces joueurs doivent maintenant émerger en équipe fanion. P. T'KINT