Pour la quatrième fois en moins de quatre ans, Francesco Guidolin entraîne Palerme. La semaine dernière, le président Maurizio Zamparini et son collègue d'Empoli Fabrizio Corsi ont provoqué les cinquième et sixième limogeages de la saison en Série A. Six changements en 14 journées, c'est une moyenne colossale. En octobre, l'entraîneur de Livourne avait été la victime de la septième journée. Ensuite, la Reggina, Sienne, Cagliari, Empoli et Palerme ont renvoyé leur coach.
...

Pour la quatrième fois en moins de quatre ans, Francesco Guidolin entraîne Palerme. La semaine dernière, le président Maurizio Zamparini et son collègue d'Empoli Fabrizio Corsi ont provoqué les cinquième et sixième limogeages de la saison en Série A. Six changements en 14 journées, c'est une moyenne colossale. En octobre, l'entraîneur de Livourne avait été la victime de la septième journée. Ensuite, la Reggina, Sienne, Cagliari, Empoli et Palerme ont renvoyé leur coach. Palerme était entraîné par Stefano Colantuono (45 ans), qui avait attiré l'attention de Zamparini par ses bonnes prestations avec l'Atalanta la saison passée. Le président lui reproche maintenant son manque d'expérience : Colantuno n'a entraîné que deux ans en D1. Guidolin (52 ans) ne manque pas d'expérience, lui : il a déjà dirigé l'Atalanta, Vicence, Udinese et Bologne parmi l'élite. Il connaît bien Zamparini. Le 26 janvier 2004, le président du club, alors en Série B, l'avait appelé à la rescousse une première fois, après le renvoi de Silvio Baldini. Avec succès, puisque Guidolin avait ramené Palerme parmi l'élite, après plus de vingt ans d'absence. Ses débuts au plus haut niveau ont été bons, marqués par l'éclosion de Luca Toni. Le club s'était qualifié pour la Coupe d'Europe pour la première fois de son histoire mais Guidolin n'avait pas envie de s'y attarder. Au début de la saison passée, il est pourtant revenu en Sicile mais il a été renvoyé en avril dernier. Trois journées plus tard, Zamparini remarquait que son remplaçant ne faisait pas mieux et rappelait Guidolin. Celui-ci n'est pas resté en poste cette saison. S'il est une nouvelle fois rappelé, c'est parce qu'il est toujours sou contrat et " qu'il connaît le groupe et le club ", selon Zamparini, qui a mal vécu la non qualification des siens pour les poules de la Coupe UEFA. Palerme a été éliminé par les Bulgares de Mladá Boleslav. Le président estime que son équipe doit être capable d'égaler la Fiorentina et Naples. Si ce n'est pas le cas, il interviendra encore. Depuis qu'il a débarqué dans le monde du football en 1988, il a déjà renvoyé 24 entraîneurs. Il a essentiellement sévi à Venise, qu'il a présidé jusqu'en 2002, et a limogé six coaches à Palerme. EMPOLI a aussi un nouvel entraîneur. Gigi Cagni(57 ans) a été remplacé par Alberto Malesani(53 ans), ancien coach de Parme, de la Fiorentina et d'Udinese. CESARE PRANDELLI, le coach de la Fiorentina qui avait été absent la semaine dernière face à la Reggina et jeudi dernier contre l'AEK Athènes, était au poste dimanche. La raison : sa femme Manuela(45 ans) est décédée lundi de la semaine dernière d'une longue maladie et a été inhumée jeudi. En 2004, le coach avait pris une année sabbatique pour la soigner. Un an plus tard, sa femme allant mieux, il avait accepté l'offre de la Fiorentina. Son adjoint, Gabriele Pin, a assuré l'intérim. Anthony Vanden Borrea fait banquette à Athènes (1-1) et n'a pas été retenu contre l'Inter. SPORTIVITé : à la fin de la rencontre, les joueurs de la Fiorentina ont fait la haie d'honneur à leurs adversaires victorieux. Un geste rare qu'il convient de souligner. MILAN : les matches contre la Reggina (9/12) et Livourne (16/12) ont été reportés en raison de la. Coupe Intercontinentale (7-16/12) Ronaldo s'est occasionné une blessure musculaire à l'échauffement mais devrait participer au tournoi. GABY MUDINGAYI, problème aux abdominaux, n'a pas joué en Ligue des Champions mais était bien présent en championnat où il a reçu un nouveau carton jaune. Jean-François Gillet et Bari ont tenu Bologne, un des leaders en échec mais qui a joué 27 minutes à dix (1-1). Tony Sergeant est resté sur le banc. GEERT FOUTRÉ