Coupe de l'UEFA
...

Coupe de l'UEFA Finale FC Porto (Por)-Celtic (Eco) 2-1 LES RANGERS sont champions d'Ecosse. Mais quel suspense puisqu'au terme de la 38e et dernière journée, les deux équipes se retrouvaient à égalité (97 points) et on a dû recourir à la différence de buts pour les départager. Dimanche, les Rangers l'ont emporté 6-1 contre Dumferline et le Celtic 0-4 à Kilmarnock. Au moment du décompte, les Protestants étaient à +73 (101 bp-28 bc) et les Catholiques à + 72 (98-26) ! Mauvaise semaine pour les Celtics, qui ont été battus en finale de la Coupe de l'UEFA ! C'est la première fois depuis 1986 que le titre se joue à la différence de buts. Et si l'égalité avait toujours subsisté, c'aurait été l'équipe qui avait inscrit le plus grand nombre de goals qui aurait été désignée championne. Et si là aussi, elles étaient à égalité, on aurait recours à un test match. Ce qui n'est jamais arrivé depuis 1905. L'OLYMPIAKOS LE PIRéE n'a pas fait dans le détail à Xanthi (1-5). Pour Zetterberg et ses équipiers, la victoire était obligatoire car ils étaient à égalité de points avec le Panathinaikos (67 points) et ils ne pouvaient tabler sur une défaite des Vert et Blanc face à Akratitos (3-1), une formation du bas de classement. A l'issue de cette 30e et dernière journée, les deux équipes étaient toujours à égalité et ce sont les résultats des confrontations directes qui ont pesé en faveur des joueurs du Pirée qui sont champions. FK VARDAR est champion de Macédoine pour la cinquième fois alors qu'il reste une journée à disputer. Vainqueur facile de FK Tikves (6-2), le leader (72 points) a accentué son avance sur son poursuivant, FK Belasica, écrasé (6-1) à la surprise générale par le troisième FK Pobeda. Nanti de six points d'avance, Vardar ne peut plus être rejoint et enlève ainsi son deuxième titre consécutif. LE SPARTA PRAGUE n'a pas eu besoin de se défoncer contre le Sigma Olomuc (1-1) lors de la 29e et antépénultième journée du championnat, Suite à une décision émise le vendredi matin par la commission de discipline, le club était assuré de son deuxième titre depuis le création de la Ligue tchèque en 1993. En effet, la fédération a octroyé au Sparta les trois points de la rencontre contre les Bohemians, qui avait été arrêtée à la 74e minute suite à l'irruption d'un supporter saoul sur le terrain (le leader menait à la marque : 2-1). Du coup, le Sparta se retrouvait avec six points d'avance (64 contre 58) et un match nul lui suffisait amplement même si le Slavia Prague a dominé Zizkov (3-0). Nicolas Ribaudo