En fin de saison dernière, La Louvière ne savait pas trop où elle allait. Après le départ du manager Roland Louf, c'est l'entraîneur Ariel Jacobs qui s'en était allé. Le trio sur qui le club reposait était amputé de deux tiers de ses éléments, et le président Filippo Gaone était un moment apparu bien seul. Loin de se décourager, il s'attacha à reconstruire une équipe dirigeante. Il fit de l'engagement d'un nouveau manager sa priorité, et porta son choix sur Stéphane Pauwels, qui avait fait ses gammes à Mouscron avant de prendre de l'envergure à Lille, puis en équipe nationale algérienne. Fort de ses connexions françaises, celui-ci fit venir l'entraîneur Albert Cartier, méconnu en Belgique mais susceptible d'apporter ses connaissances acquises outre-Quiévrain. En matière de joueurs aussi, le recrutement a été largement orienté vers la France. Le club compte offrir une large place à la jeune...

En fin de saison dernière, La Louvière ne savait pas trop où elle allait. Après le départ du manager Roland Louf, c'est l'entraîneur Ariel Jacobs qui s'en était allé. Le trio sur qui le club reposait était amputé de deux tiers de ses éléments, et le président Filippo Gaone était un moment apparu bien seul. Loin de se décourager, il s'attacha à reconstruire une équipe dirigeante. Il fit de l'engagement d'un nouveau manager sa priorité, et porta son choix sur Stéphane Pauwels, qui avait fait ses gammes à Mouscron avant de prendre de l'envergure à Lille, puis en équipe nationale algérienne. Fort de ses connexions françaises, celui-ci fit venir l'entraîneur Albert Cartier, méconnu en Belgique mais susceptible d'apporter ses connaissances acquises outre-Quiévrain. En matière de joueurs aussi, le recrutement a été largement orienté vers la France. Le club compte offrir une large place à la jeunesse. Dans les buts, Silvio Proto est le titulaire incontesté. A 21 ans à peine, il a déjà acquis pas mal de planches. Il aura comme doublures les jeunes Michaël Cordier et Benoît Daniel. La défense, à quatre, s'est dégagée au fil des matches amicaux. George Blay jouera dans le couloir droit. Déjà présent la saison dernière, il s'est imposé à ce poste. Dans l'axe, La Louvière a engagé de l'expérience avec les Français Geoffray Toyes et Yannick Zambernardi. Le premier, droitier, compte 250 matches de L1 à son actif sous le maillot de Nancy, Metz et Bordeaux. Il fut aussi international Espoir et Olympique (aux JO d'Atlanta en 1996). Le second, gaucher, arrive d'Hibernians Edimbourg et avait joué précédemment à Troyes et à Ajaccio. OlivierGuilmot, peu utilisé la saison dernière, frappe cette fois fermement à la porte : il a démontré de belles possibilités en phase de préparation et pourrait véritablement exploser cette saison. A gauche, Michaël Klukowski est le titulaire incontesté... pour autant qu'il demeure au club. Le jeune Marc Clamy se tient prêt à parer à toute éventualité sur le flanc gauche. Encore jeune, il constitue une belle promesse et peut aussi, le cas échéant, dépanner dans le couloir droit. Sans oublier un autre jeune, Quentin Durieux, un défenseur central issu du noyau B. Albert Cartier a essayé deux systèmes durant les matches amicaux : s'il a joué le plus souvent en 4-4-2, un système avec trois demis récupérateurs a également été testé et pourrait constituer une option en certaines circonstances, en fonction de l'adversaire ou de la forme du moment. L'entraîneur souhaite des joueurs capables de jouer groupés et de combiner sur un espace restreint. Le mot d'ordre est la polyvalence. A droite, on devrait retrouver l'international algérien Fadel Brahami. C'est un joueur de couloir typique, doté d'une technique au-dessus de la moyenne, qui peut aussi évoluer à l'arrière droit le cas échéant. On dit déjà qu'il pourrait constituer l'une des bonnes surprises de la saison. A gauche, YannickVervalle et RogeriodeOliveira devraient se disputer la place. Dans un schéma plus offensif, Michaël Murcy est aussi susceptible d'évoluer dans le couloir gauche. Dans l'axe, les possibilités ne manquent pas, même en l'absence de DanielCamus, blessé. On dit beaucoup de bien de Mario Espartero, un demi récupérateur français doté d'une passe tranchante. MatthieuAssou a souvent été utilisé durant les matches amicaux et a donné satisfaction. Et Gunter Vanhandenhoven peut évoluer en position centrale comme à droite. Des automatismes doivent encore être trouvés, et surtout, il manque pour l'instant un peu de percussion offensive dans ce secteur. Mais l'ensemble apparaît plus technique que la saison dernière. En attaque aussi, les possibilités abondent et l'engagement d'un avant supplémentaire n'est pas exclu. D'autant que Peter Odemwingie est toujours susceptible de partir. Comme attaquant de pointe, Manaseh Ishiaku semble avoir une belle carte à jouer. Il devrait être plus souvent titularisé que la saison dernière. Selon le système utilisé, Michaël Murcy pourrait évoluer comme attaquant pur ou plutôt sur le flanc gauche. En cohérence avec la politique du club, des jeunes issus du noyau B comme Yessine Hasni, Julien Pinelli ou Ronny Baynon, (internationaux en moins de 18 ans) devraient recevoir une chance. Entre-temps, Rafik Djebbour, un jeune attaquant (20 ans, Auxerre) qui était en test depuis plusieurs jours, a été engagé en lieu et place de RicardoMagro, parti à Mouscron. La Louvière part un peu dans l'inconnu. Certains sont inquiets. Au sein même du club, on se veut rassurant et optimiste. On partira avec le maintien comme objectif principal, mais en espérant pouvoir progressivement placer la barre plus haut et viser éventuellement le milieu de classement. Si la moyenne d'âge est très basse, des joueurs d'expérience ont malgré tout été acquis, en particulier dans le secteur défensif. Et l'incorporation de nombreux joueurs français devrait élever le niveau technique de l'équipe. Daniel Devos