Dans un an, ce sera l'heure des Jeux Olympiques de Londres. Il est déjà certain que la délégation belge sera une des plus importantes de tous les temps. La fédération nationale envisage de sélectionner de 20 à 23 coureurs (route, piste, VTT voire peut-être même des représentants en BMX). La Belgique n'avait délégué que neuf coureurs à Athènes en 2004 et onze à Pékin en 2008.
...

Dans un an, ce sera l'heure des Jeux Olympiques de Londres. Il est déjà certain que la délégation belge sera une des plus importantes de tous les temps. La fédération nationale envisage de sélectionner de 20 à 23 coureurs (route, piste, VTT voire peut-être même des représentants en BMX). La Belgique n'avait délégué que neuf coureurs à Athènes en 2004 et onze à Pékin en 2008. Afin de peaufiner les procédures d'organisation, le parcours et les installations, Londres organise ces jours-ci une série d'événements tests, les Prepares Series. Fin juillet, Sven Nys a ainsi participé à une course de VTT sur le parcours olympique de Hadleigh Farm. La course ne s'est pas très bien déroulée pour le cycliste du Landbouwkrediet, contraint à l'abandon après deux crevaisons et par ailleurs incapable, le week-end dernier, de se qualifier pour les JO via l'EURO. Dimanche prochain, ce sont les routiers qui délivreront leurs premières impressions. Carlo Bomans a sélectionné cinq coureurs, Tom Boonen, Kevin De Weert, Jurgen Van De Walle, Jan Bakelants et Stijn Joseph, pour le London-Surrey Cycle Classic, nom de la course test. " N'en tirez pas de conclusions sur le quintette de 2012 ", prévient Bomans. " J'ai pris les coureurs qui étaient libres. S'il l'avait fallu, j'aurais même sélectionné des espoirs. " C'est pour cela que Philippe Gilbert, qui sera en principe aux côtés de Boonen dans un an, n'est pas repris pour Londres : le champion de Belgique souhaite glaner des points au classement UCI, sur lequel il a jeté son dévolu, en participant à l'Eneco Tour, alors que lundi prochain, il participera au Championnat de Belgique de contre-la-montre à Duisburg/Tervuren. " L'essentiel est que nous puissions évaluer ce parcours dans des conditions de compétition ", poursuit Bomans. L'arrivée et le départ ont lieu à The Mall, soit sur l'avenue qui débouche sur Buckingham Palace. Après 70 kilomètres, les coureurs empruntent un circuit local autour de Box Hill, dans le Surrey. Dimanche, ils ne le parcourront que deux fois, contre neuf aux JO. " Ce circuit n'est jamais plat. Il monte et descend sans arrêt, contrairement à ce qu'on affirme. Mais est-il suffisamment sélectif pour Gilbert ? Boonen et les autres devront me le dire. Après ce circuit, il y a encore 30 kilomètres jusqu'à la ligne d'arrivée, ce qui permettra au peloton de se réorganiser, même si ce n'est pas évident avec des équipes de cinq. "Le public britannique rêve d'un sprint massif. Et il veut que Mark Cavendish, qui sera une des vedettes dimanche, monte sur la plus haute marche du podium le samedi 28 juillet 2012. BENEDICT VANCLOOSTER