TACTIQUE

Depuis la prise en main de Julien Stéphan en décembre 2018, le Stade rennais a pris une nouvelle dimension. Pour la première fois de leur histoire, les Bretons se sont hissés sur le podium de la L1. Grand adepte du traditionnel 4-2-3-1, Stéphan sait aussi s'adapter à son noyau et a déjà cédé à la tentation...

Depuis la prise en main de Julien Stéphan en décembre 2018, le Stade rennais a pris une nouvelle dimension. Pour la première fois de leur histoire, les Bretons se sont hissés sur le podium de la L1. Grand adepte du traditionnel 4-2-3-1, Stéphan sait aussi s'adapter à son noyau et a déjà cédé à la tentation de la défense à trois dans le passé. Avec un milieu de terrain de grande qualité composé de la jeunesse d' Eduardo Camavinga et de l'expérience de Steven Nzonzi, l'entraîneur français est armé pour affronter ce nouvel objectif qu'est la Ligue des Champions et conforter le fait que les Rouge et Noir campent désormais dans le rôle de la deuxième plus grande puissance hexagonale. La fin de mercato de Rennes valide une équipe ambitieuse. Au départ d' Edouard Mendy du côté de Chelsea se sont enchaînées les arrivées du Brésilien Dalbert Henrique, de l'Italien Daniele Rugani et, bien sûr, de Jérémy Doku. Rennes du shopping, l'équipe avait déjà enregistré précédemment les renforts de Martin Terrier et Serhou Guirassy. Seul Raphina a fait le trajet inverse, direction Leeds United. Transféré pour quinze millions d'euros en provenance d'Amiens, cet ancien international U20 français n'a pas manqué ses débuts en Bretagne. Meilleur buteur du club après six journées, il est la révélation de ce début de saison et doit permettre aux Rennais de rêver en grand cette saison en Ligue des Champions. Costaud, mais mobile, sa complémentarité avec Jérémy Doku doit désormais être une des clés de la saison des hommes de Julien Stéphan.