Laszlo Bölöni, le coach de Rennes, doit pousser un fameux ouf de soulagement. Son équipe était généralement considérée comme une des puissances en hausse de la L1. Un mauvais début de championnat et une défense en gruyère (le 6-0 face à Nancy en attesta) compliqua sérieusement les relations entre les actionnaires du club et le staff technique. Pourtant, le club de la Route de Lorient a démenti durant des semaines la venue d'un arrière expérimenté afin de stopper l'hémorragie. Dans la coulisse, cependant, une piste était suivie. Elle...

Laszlo Bölöni, le coach de Rennes, doit pousser un fameux ouf de soulagement. Son équipe était généralement considérée comme une des puissances en hausse de la L1. Un mauvais début de championnat et une défense en gruyère (le 6-0 face à Nancy en attesta) compliqua sérieusement les relations entre les actionnaires du club et le staff technique. Pourtant, le club de la Route de Lorient a démenti durant des semaines la venue d'un arrière expérimenté afin de stopper l'hémorragie. Dans la coulisse, cependant, une piste était suivie. Elle a mené Rennes à Tottenham où l'arrière international suédois Erik Edman avait pourtant envie de rester. Il avait livré un bon championnat 2004-2005 avec 28 présences et un but en Premier League. Rennes songeait secrètement à l'arrière international suédois depuis un petit temps. Le dossier a bougé avec l'arrivée de Lee Young (PSV Eindhoven) à Tottenham. Ce transfert a fait réfléchir Erik Edman qui a finalement signé un contrat de trois ans à Rennes. Ce joueur de 26 ans (1,79 m, 79 kg) a un déjà long parcours : Habo, Helsinborg, Torino, Karlsruhe, Stockholm, Heerenveen, Tottenham. Edman s'est tout de suite distingué pour sa première titularisation en jouant très sobrement face à Auxerre. alors que sa femme était sur le point d'accoucher. Son apport a permis à Bölöni de replacer Cyril Jeunechamp dans la ligne médiane. Rennes a pris l'habitude de pêcher dans le Grand Nord. Ce club comptait déjà deux joueurs suédois avant l'arrivée de l'ancien de Tottenham. Andreas Isaksson défend les filets rennais tandis que Kim Källström anime la ligne médiane. Cela facilite les choses. Rennes respire après le passage de l'orage qui gronda au-dessus du groupe. ( P. Bilic) ZINéDINE ZIDANE a été piégé par l'imitateur Gérald Dahan qui avant Eire-France (0-1), imitant la voix de Jacques Chirac, hospitalisé, lui a demandé, au téléphone : - Est-ce que je peux vous demanderune faveur ? Réponse affirmative du capitaine des Bleus. -Si, au moment de La Marseillaise vous pouviez avoir la main sur le c£ur, alors vous me feriez le plus grand plaisir, comme en 1998, précisa l'imitateur. Zizou : - On le fera, on le fera. FRED, l'attaquant brésilien de Lyon, a frappé deux fois pour ses débuts en L1 face à Monaco. LUIGI PIERONI est resté sur le banc d'Auxerre à Rennes. NANTES n'a pas abandonné la piste du Kenyan Oliech qui pourrait être acquis lors du mercato d'hiver. BERNARD DIOMEDE, qui intéresse le Standard, est sans club depuis six mois après avoir passé six mois à Créteil. BUTEURS : 1. Pauleta (PSG) 4 buts ; 2. De Melo (Le Mans), Carew (Lyon), Kroupi (Nancy), Piquionne (Saint-Etienne), Traore (Nice), Cousin (Lens) et Dallet (Troyes) 3. P.Bilic