Leader, Anderlecht s'est borné durant ce mercato à étoffer quantitativement son noyau avec les arrivées du défenseur central sénégalais Abdoulaye Seck et de l'attaquant serbe du FC Brussels Dalibor Veselinovic. Malgré l'intérêt pour l'un ou l'autre de ses joueurs-cadres, il a su conserver l'essentiel de ses forces vives, à l'exception de Jan Polak, parti à Wolfsburg et le défenseur Victor Bernardez prêté pour cinq mois au Lierse.
...

Leader, Anderlecht s'est borné durant ce mercato à étoffer quantitativement son noyau avec les arrivées du défenseur central sénégalais Abdoulaye Seck et de l'attaquant serbe du FC Brussels Dalibor Veselinovic. Malgré l'intérêt pour l'un ou l'autre de ses joueurs-cadres, il a su conserver l'essentiel de ses forces vives, à l'exception de Jan Polak, parti à Wolfsburg et le défenseur Victor Bernardez prêté pour cinq mois au Lierse. Le RSCA peut tabler aujourd'hui sur deux éléments supplémentaires dans ce secteur : un ancien en la personne de Marcin Wasilewski, revenu après une année et demie de souffrances et un nouveau, Seck. Wasyl tombe à point nommé pour solutionner un problème au back droit, vu que Guillaume Gillet n'a jamais caché sa préférence pour un poste dans la ligne médiane, et que l'autre solution de rechange, Nemanja Rnic, a affiché ses limites à chaque sortie. Le Serbe pouvait d'ailleurs se mettre à la recherche d'un employeur new look lors du récent mercato, au même titre que Bernardez. A l'aube des play-offs, les Mauves devraient logiquement pouvoir compter aussi sur un deuxième revenant : Olivier Deschacht, opéré à la cheville l'automne passé mais qui devra composer avec le jeune Tchèque Jan Lecjaks, monté en puissance après une entame catastrophique face au Partizan Belgrade. Alors qu'on semblait se diriger, depuis le retour de Wasyl au back droit, du trio Gillet- Lucas Biglia-Polak, qui avait fait ses preuves durant la majeure partie de l'exercice 2008-2009, le départ du Tchèque a modifié la donne. Pour le remplacer, le choix le plus logique serait de titulariser Kanu. Le Brésilien a d'ailleurs joué quelques matches à cette place en cours de saison, dans la mesure où son profil se rapprochait le plus de celui de Jelle Van Damme, incontournable la saison passée au moment où Polak se remettait d'une opération aux ligaments croisés. Hormis Kanu, mais dans une approche plus défensive cette fois, le jeune Lukas Marecek peut faire l'affaire aussi, au même titre d'ailleurs que Cheikhou Kouyaté, souverain l'année dernière mais qui éprouve des difficultés à trouver la bonne carburation cette année. Anderlecht a mis le grappin sur le Serbe Veselinovic, le footeux de D2 le plus convoité. Le transfuge du Brussels est appelé, dès la saison prochaine vraisemblablement, à doubler Romelu Lukaku qui devrait prendre la direction de l'Angleterre. Le meilleur buteur du championnat passé n'est pas le seul à susciter des convoitises outre-Manche : Jonathan Legear est courtisé par Everton mais peut se prévaloir aussi de la sollicitude du PSG, Schalke, Wolfsburg et du Dinamo Moscou. Il y a deux ans, les Russes avaient cependant reculé devant les trois millions d'euros exigés par les Mauves. Pas sûr, dès lors, qu'ils mordront à l'hameçon cette fois-ci, puisque le prix demandé pour le flanc droit s'élève désormais au double. Idem en ce qui concerne Biglia. Le RSCA, à l'évidence, a fixé la barre des négociations très haut pour ses joueurs les plus convoités, histoire de réfréner les ardeurs. La tête de Lukaku a ainsi été mise à prix pour 30 millions d'euros et celle de Mbark Boussoufa pour un montant entre 10 et 12. Doté de l'effectif le plus riche en début de saison déjà, Anderlecht s'est, à l'exception de Polak, séparé d'éléments qui n'avaient obtenu que peu ou prou de temps de jeu comme Bernardez, Pier Barrios (retourné en Argentine) ou encore Junior Kabananga (prêté au Germinal Beerschot). Cette abondance de biens devrait logiquement permettre aux Mauves de prolonger leur titre de champion. Dalibor Veselinovic (FC Brussels), Abdoulaye Seck (Niary Tally SEN). Junior Kabananga (Germinal Beerschot), Víctor Bernárdez (Lierse), Olivier Mukendi (Union), Sébastien Siani (FC Brussels), Micah Pier Barrios (Club Atlético Belgrano Cordoba ARG). Jan Polak (VfL Wolfsburg, GER), Nemanja Rnic (G. Beerschot). PAR BRUNO GOVERS Anderlecht a fixé la barre des négociations très haut pour ses joueurs les plus convoités.