En enrôlant encore deux joueurs pendant la trêve hivernale - Kara Mbodj et Kim Ojo, le RC Genk a rappelé la nature de ses ambitions. Premier de sa poule en Europa League, il avait déjà un pied en demi-finales de la Coupe, suite à sa victoire 0-5 à Zulte Waregem. En championnat, il était tout juste parmi les six premiers et était donc en course pour les PO1. Lors de la réception du Nouvel-An, il n'a pas formulé d'objectif précis. Il voulait rester compétitif sur les trois fronts : gagner un nouveau billet européen, se qualifier pour la finale de la Coupe et éliminer le VfB Stuttgart.
...

En enrôlant encore deux joueurs pendant la trêve hivernale - Kara Mbodj et Kim Ojo, le RC Genk a rappelé la nature de ses ambitions. Premier de sa poule en Europa League, il avait déjà un pied en demi-finales de la Coupe, suite à sa victoire 0-5 à Zulte Waregem. En championnat, il était tout juste parmi les six premiers et était donc en course pour les PO1. Lors de la réception du Nouvel-An, il n'a pas formulé d'objectif précis. Il voulait rester compétitif sur les trois fronts : gagner un nouveau billet européen, se qualifier pour la finale de la Coupe et éliminer le VfB Stuttgart. Avec un noyau d'une trentaine de joueurs, Mario Been dispose de la sélection la plus large depuis des années. Quand il a été champion, Frankie Vercauteren avait une vingtaine de footballeurs et faisait de son mieux pour les conserver en forme. Been, lui, a des possibilités de remplacement, qu'il exploite d'ailleurs, comme il le montre en optant soit pour Julien Gorius soit pour Bernard Kumordzi, en fonction des circonstances. Ce sont deux footballeurs différents pour deux tactiques différentes. Cet éventail de choix a aidé Genk à traverser sans trop de casse quelques périodes difficiles. Kalidou Koulibaly, Bernard Kumordzi et Kara Mbodj sont les transferts les plus réussis. Black Power à la Cristal Arena. Koulibaly et Kara sont des investissements et le Racing espère pouvoir retirer une coquette somme d'argent d'eux dans quelques années. Ce sont de jeunes défenseurs costauds, d'un grand potentiel. Les dirigeants genkois voient déjà Koulibaly en Premier League. Kumordzi est trop âgé pour cela mais il a permis à Been de changer de registre quand les circonstances le requéraient. Avant la trêve hivernale surtout, l'entraîneur a fait appel au récupérateur ghanéen pour soulager son entrejeu et conserver un résultat, surtout en déplacement. Si Been a fait appel à Kumordzi, c'est aussi à cause des problèmes d'intégration de Julien Gorius. Le Français, qui était si déterminant à Malines et qui a été le premier transfert de Genk, n'a pas vraiment répondu aux attentes. Ce n'est pas uniquement sa faute. Il s'est retrouvé dans un rôle inédit de serviteur, à Genk. Alors qu'à Malines, tout passait par lui, le voilà entouré par plusieurs joueurs qui attirent l'attention et les ballons. Il cherche encore ses marques dans ce nouvel environnement. On en veut pour preuve le fait qu'il n'est pas encore devenu le botteur attitré des coups francs. Trois autres transferts ont été très rentables pour l'équipe de Mario Been, d'une certaine façon. Brian Hamalainen n'a presque pas joué mais a accéléré l'éclosion de Derrick Tshimanga. Le Belge n'a pas convaincu lors de ses premiers mois à Genk et il a entamé la saison actuelle sur cette mauvaise lancée... jusqu'à ce que Hamalainen l'écarte de l'équipe. Un investissement minimal qui devait rehausser la valeur de Tshimanga et qui est, en ce sens, un transfert réussi. Fouetté par la concurrence, l'arrière gauche est revenu plus fort que jamais et il devrait rapporter une grosse somme à Genk à l'avenir. Glynor Plet a également fait ce qu'on attendait de lui - ni plus, ni moins. Il est entré au jeu et a marqué. Il s'estime capable d'être titulaire mais il ne l'a pas prouvé. Il est le seul transfert dont Genk va bientôt prendre congé, le seul également à avoir été loué. Dani Fernandez se trouve dans une situation comparable. Il a signé un contrat d'une saison et, à trente ans, il ne constitue pas une solution d'avenir. Il est un footballeur utile, sans plus. Un constat frappant : l'âge moyen des transferts de Genk est de 25,5 ans. Ce n'est pas jeune. Fernandez a déjà trente ans, Gorius et Kumordzi n'en sont pas loin. Genk a enrôlé quelques jeunes qu'il considère comme des investissements, certes, mais en même temps, il a opté pour l'expérience et le rendement immédiat. Autre constat : les jeunes du cru qui font partie de ce large noyau ne jouent guère. Genk étouffe donc sa propre formation des jeunes. Les millions récoltés grâce à la vente de Thibaut Courtois, Kevin De Bruyne et Christian Benteke ont été investis dans des talents étrangers qui doivent maintenant alimenter la caisse. Il est encore trop tôt pour juger certains nouveaux, comme Kim Ojo. Kristof Van Hout, lui, est un cas limite. Benji De Ceulaer et Steeven Joseph-Monrose sont irréguliers, sans qu'on doive déjà leur accoler l'étiquette de transferts décevants. De Ceulaer approche du cap de la trentaine et n'effectuera plus de gros transfert. Il a été enrôlé pour obtenir un rendement immédiat, pas pour induire une plus-value. On ne peut pas encore dire si Joseph-Monrose possède ce potentiel. Ces deux footballeurs ont disputé le plus grand nombre de matches, ce qui permet de conclure que la somme de ce Genk est sans doute supérieure à ses individualités. Age : 28 ans Nationalité : Français Club précédent : Malines Analyse : Le premier transfert de Genk. Il trouve difficilement ses marques cette saison. À Malines, il évoluait dans un rôle libre sur le flanc gauche et se démarquait entre les lignes. Au Racing, il doit respecter l'organisation et contribuer à la défense, ce qui est nouveau pour lui et contre nature. Au sein du 4-2-4 de Genk, il est fréquemment confronté à trois adversaires, ce qui réduit sa créativité. Il est très utile mais enfermé dans un carcan.Age : 18 ans Nationalité : Nigérian Club précédent : Westerlo Analyse : Il s'est entraîné avec le groupe dès le premier jour, alors qu'il était encore mineur, mais il n'a pas été présenté au public et a disparu après quelques semaines, jouet d'un manager malhonnête qui a conclu un accord avec Genk avant qu'on ne se rende compte qu'il était toujours lié à son club nigérian, un satellite de Westerlo, et qu'il n'était pas gratuit. Genk s'en est rapidement débarrassé pour éviter tout problème.Age : 22 ans Nationalité : Français Club précédent : Courtrai Analyse : Un extérieur prometteur, qui n'a pas encore répondu aux attentes. Il a été embauché pour ses actions et sa vitesse mais n'a pas encore été régulier. À gauche, il joue sur son moins bon pied et il ne trouve pas d'espaces au centre, puisque Genk procède avec deux avants-centres. Il semble atteindre un meilleur rendement quand il est associé dans le dos à Hamalainen, plus prudent que Tshimanga, plus offensif. Il doit pouvoir gicler de loin, ce qui est loin d'être évident avec le football dominant de Genk.Age : 21 ans Nationalité : Franco-Sénégalais Club précédent : FC Metz (FRA) Analyse : la version améliorée de Matoukou. Il a une puissance comparable et est aussi bon dans les duels mais son bagage footballistique est supérieur. Il s'implique dans le jeu et ne recule devant aucun risque. Il commet encore beaucoup de fautes (dix cartes jaunes), qu'on peut qualifier de péchés de jeunesse. Il est avide d'apprendre et conscient de ses devoirs. Il fait poireauter Nadson.Age : 30 ans Nationalité : Espagnol Club précédent : Feyenoord (NED) Analyse : De tous les nouveaux, c'est lui qui a reçu le contrat le plus bref : un an avec option. Il est également le plus âgé. Libre, il a joué sous les ordres de Been dans ses deux clubs précédents et c'est d'ailleurs l'entraîneur qui l'a recommandé. Il n'a guère joué ces trois dernières saisons, à cause de blessures. Cette année, il a beaucoup joué, Anele étant souvent requis en équipe nationale et devant aussi, avant l'hiver, dépanner en défense, suite aux nombreuses blessures. Un transfert sans risque, compte tenu du rapport qualité-prix.Age : 28 ans Nationalité : Ghanéen Club précédent : Dijon (FRA) Analyse : Comme Koulibaly, il figurait sur la liste du club avant l'entrée en fonction du nouveau management. Ce médian polyvalent doté d'un énorme abattage a toutes les qualités mais ne se distingue jamais en rien. Il n'est pas un meneur ni un médian défensif mais il conquiert plus de ballons que Gorius. Un joueur très utile en possession comme en perte de balle auquel Been fait souvent appel, surtout en déplacement, pour équilibrer son entrejeu.Age : 26 ans Nationalité : Belge Club précédent : Courtrai Analyse : Le Racing l'a transféré dare-dare de Courtrai quand Sandomierski s'est blessé et que Köteles a gaffé lors de la première journée. Il a été promu titulaire contre toute attente quand ce dernier s'est retrouvé sur la touche pour longtemps. Il n'a pas convaincu, sans pour autant que ce soit fatal à l'équipe. Il a logiquement retrouvé le banc après le stage hivernal. Pas plus que Köteles et Sandomierski, il ne s'inscrit dans la lignée des gardiens de l'école limbourgeoise, maîtres des airs et excellents à la relance.Age : 29 ans Nationalité : Belge Club précédent : Lokeren OV Analyse : Il a été transféré le dernier jour d'août, comme Plet et Hamalainen. Outre ses qualités sportives, il a l'avantage d'être originaire de la région et il est le successeur potentiel de Vossen comme chouchou du public. Il s'est immédiatement intégré et a rapidement trouvé ses marques avec Vossen. Trois buts en cinq matches mais ensuite, il n'a plus trouvé le chemin des filets jusqu'à l'ultime journée. Il semble regretter le rôle libre et les espaces sur le flanc dont il jouissait à Lokeren. Il n'a pas encore trouvé sa meilleure forme.Age : 26 ans Nationalité : Néerlandais Club précédent : FC Twente (NED) Analyse : le seul joueur loué sans option d'achat, de tous les nouveaux. Il constituait une solution temporaire idéale suite au départ tardif de Benteke. Contre son gré, il est devenu un joker, capable de marquer des buts importants. Il a failli quand Vossen s'est blessé et qu'il a été bombardé premier avant. Il a dégringolé les échelons de la hiérarchie depuis qu'il est acquis qu'il va quitter Genk et qu'Ojo, transféré en hiver, se prépare à la saison prochaine.Age : 23 ans Nationalité : Danois Club précédent : Zulte Waregem Analyse : Il a immédiatement écarté Tshimanga de l'équipe mais a perdu sa place tout aussi vite. Après les deux premiers mois, il n'a plus guère joué. Il était sans doute l'homme dont Genk avait besoin pour inciter Tshimanga, peu convaincant, à hausser son niveau et ainsi à augmenter sa valeur marchande. Pour la première fois depuis longtemps, il y a de la concurrence au poste d'arrière gauche.Age : 23 ans Nationalité : Sénégalais Club précédent : Tromsö (NOR) Analyse : une copie de Koulibaly, en plus solide, plus prudent et encore plus conscient de ses responsabilités. Une arme fatale sur les phases arrêtées, offensivement et défensivement. Les suspensions de Koulibaly lui ont offert rapidement sa chance et il a répondu présent. Il est plus qu'un défenseur et dans cette phase de leur développement respectif, il semble un rien plus fiable que son collègue.Age : 24 ans Nationalité : Nigérian Club précédent : Brann Bergen (NOR) Analyse : on ne peut le juger, puisqu'il n'a pas encore beaucoup joué. Ce n'est pas illogique, compte tenu de la richesse du compartiment offensif de Genk. Il est un transfert effectué en prévision de l'avenir, pour anticiper d'éventuels départs cet été. Il commence à entrer au jeu.PAR JAN HAUSPIE - PHOTOS: IMAGEGLOBE