"Remko est mon premier gardien", a déclaré l'entraîneur de l'Ajax Erik ten Hag à l'issue du nul blanc contre Heracles, fin octobre. "Il a été brillant lors des derniers matches. S'il continue sur sa lancée, il restera mon numéro 1." L'entraîneur a ainsi anticipé le retour du portier camerounais An...

"Remko est mon premier gardien", a déclaré l'entraîneur de l'Ajax Erik ten Hag à l'issue du nul blanc contre Heracles, fin octobre. "Il a été brillant lors des derniers matches. S'il continue sur sa lancée, il restera mon numéro 1." L'entraîneur a ainsi anticipé le retour du portier camerounais André Onana (25 ans), dont la suspension de neuf mois pour dopage a pris fin le 4 novembre et qui a immédiatement repris les séances collectives avec les Ajacides. L'histoire de Remko Pasveer n'en reste pas moins étonnante. Transféré de Vitesse comme plan B ou C, il a pris place dans les cages début octobre, suite à l'opération aux abdominaux et à l'aine du titulaire et international néerlandais Maarten Stekelenburg (39 ans), qui sera indisponible jusqu'en fin de saison. Mi-septembre, pour ses débuts en Champions League, au Sporting CP (victoire 1-5), il a gaffé, laissant passer le cuir entre ses jambes. Il s'est repris après le match de Lisbonne et a signé neuf clean sheets en onze rencontres. Il confirme ainsi la réputation qu'il s'était forgée à Arnhem. Celle d'un gardien expérimenté, qui comme le bon vin progresse de saison en saison, même sur le plan physique, sans atteindre son plafond. C'est pour cela que Ten Hag lui voue une telle confiance. "Pour le moment, je suis vraiment très satisfait des prestations de Remko." Pasveer s'est notamment illustré contre Erling Haaland et a prouvé qu'il était capable de jouer sous pression et d'aider l'Ajax sur la scène internationale.