Y'a pas que le foot, sur Vivacité, prouve que foot et culture peuvent cohabiter ?

De plus en plus d'événements mélangent les deux. Le dernier exemple en date, c'est la performance de l'artiste Massimo Furlan qui a rejoué Belgique-URSS (1986) à Sclessin en incarnant Enzo Scifo et Nico Claesen. Il y a quelques années, le foot était synonyme de sport populaire, un peu bouseux. Aujourd'hui, les intellectuels n'hésitent plus à se revendiquer amateurs.
...

De plus en plus d'événements mélangent les deux. Le dernier exemple en date, c'est la performance de l'artiste Massimo Furlan qui a rejoué Belgique-URSS (1986) à Sclessin en incarnant Enzo Scifo et Nico Claesen. Il y a quelques années, le foot était synonyme de sport populaire, un peu bouseux. Aujourd'hui, les intellectuels n'hésitent plus à se revendiquer amateurs. On cherchait un programme qui mélange foot et musique. Marc Delire et moi y avons réfléchi. L'idée de base était de trouver des sportifs qui évoquent leurs goûts musicaux et des artistes qui parlent de foot. Au fil du temps, le concept a évolué. Comme l'émission est diffusée le samedi après-midi avant les rencontres, nous cherchons un ton séduisant à la fois les amateurs de foot mais aussi le grand public. C'est très différent car Marc a une personnalité qui prend de la place. Il possède un naturel assez déconcertant, il n'a pas peur de poser une question un peu bête ou de passer pour un macho. Benjamin est plus subtil. Il est plus branché sur les nouvelles technologies et on se comprend mieux sur ce point-là ! Quand je parlais de Twitter, Marc était un peu perdu. L'arrivée de Benjamin a permis de proposer autre chose. Même si l'émission est différente, elle est tout autant agréable à réaliser. J'effectue beaucoup de recherches sur le net ou dans la presse écrite pour dénicher des infos insolites. Je pique les meilleurs tweets dans le Sport/Foot ! Je suis amenée à interviewer des personnalités pour d'autres émissions culturelles et je leur demande toujours si elles aiment le foot. Quand c'est le cas, j'en profite pour enregistrer quelques minutes d'interview. De son côté, Benjamin récupère de la matière chez les footballeurs. J'étais fort nulle mais je le suis moins à force de lire des sujets depuis plusieurs années ! Parfois, je m'amuse à jouer la nulle... J'ai un faible pour Enzo Scifo ! Je lui ai promis d'être supportrice de Mons tant qu'il y serait. Il est relax, ne se prend pas la tête. Tout comme Marc Wilmots, j'ai l'impression qu'il est issu d'une époque où on défendait encore des valeurs. Khalilou Fadiga. Il aime beaucoup le jazz. Je me souviens qu'il citait des noms de musiciens que Marc ne connaissait pas. Bertrand Crasson était aussi intéressant. Il a une culture rock et alternative, il se rend aux concerts. Cela contraste avec l'éternel Eros Ramazzoti cité par tant de footballeurs ! Paul Van Himst. C'est une légende mais il avait une simplicité désarmante, un côté " bon papa " très gentil et humble. Albert Cartier qui déclare adorer les sons de cors de chasse. Et Yassine El Ghanassy qui se lance dans une longue tirade pour définir " une chanson love. "