Quand l'émission est née, on s'était dit qu'un concept mêlant ces deux univers serait vite épuisé. Et pourtant, vous êtes toujours là...

Oui, car l'émission a évolué. Au début, des invités foot évoquaient leur rapport à la musique et puis nous avons commencé à parler de livres, de films, de chansons liées au foot. L'émission a donné plus de place à l'anecdote, le net nous a ouvert d'autres fenêtres. Entre-temps, de plus en plus de ponts se sont créés entre la culture et le foot, le rapport s'est décomplexé.
...

Oui, car l'émission a évolué. Au début, des invités foot évoquaient leur rapport à la musique et puis nous avons commencé à parler de livres, de films, de chansons liées au foot. L'émission a donné plus de place à l'anecdote, le net nous a ouvert d'autres fenêtres. Entre-temps, de plus en plus de ponts se sont créés entre la culture et le foot, le rapport s'est décomplexé. Ya pas que le foot a déjà pris une autre direction avec le remplacement de Marc Delire par Benjamin Deceuninck en 2012 et, depuis septembre, nous accueillons un chroniqueur, Nicolas Bogaerts. C'est un journaliste, mais pas dans le domaine du sport. Il propose des angles intéressants. Je suis ravie de ce qu'on propose en 45 minutes mais je trouverais chouette d'avoir un ou deux chroniqueur(s) supplémentaire(s) ou un invité de temps en temps. Mais c'est toujours une question de moyens. Oh, c'est dégueulasse ça ! Tu me tacles par derrière. J'adore travailler avec Benjamin et Marc est un véritable ami. Est-ce que je pourrais supporter longtemps Marc sur une île déserte ? Tout dépendrait de la durée de notre isolement. Quant à Benjamin, il faudrait voir s'il prend son mobile avec lui car c'est un véritable accro. Je suis passée de 3 à 6. J'ai doublé la mise mais je n'ai pas envie d'en savoir plus. A certaines périodes, je suis accro à l'actu et, à d'autres, je m'en désintéresse. Le championnat a un côté répétitif et il n'y a pas toujours grand-chose qui s'y passe, sans compter que les Diables monopolisent beaucoup l'attention et poussent le reste dans l'ombre. J'aime bien brouiller les pistes pour que personne ne devine réellement ce que je sais ou pas ! Non. La télé n'est pas mon média préféré. Lors du Mondial, c'était chouette car le concept était enthousiasmant et je remplaçais Adrien Devyver quand il n'était pas là. Si on me propose des idées intéressantes, pourquoi pas, mais je préfère la radio. PAR SIMON BARZYCZAK " Choisir entre Marc Delire et Benjamin Deceuninck ? Mais c'est dégueulasse, ça !" RÉGINE DUBOIS