Réginal Goreux Le physique

PAR ÉTIENNE DELANGRE
...

PAR ÉTIENNE DELANGREPour un défenseur, Réginal Goreux est un joueur de petite taille (1m75) et plutôt robuste (74 kilos). Il démontre de bonnes qualités de course et est très véloce sur les premiers mètres. Il ne rechigne pas à s'engager dans les duels mais il est parfois un peu naïf dans le 1 contre 1 face à des adversaires roublards et très techniques. Grâce à sa vitesse, il parvient à revenir sur un joueur qui, balle aux pieds, est passé devant lui, en utilisant, par exemple, le tackle glissé. Le 2 du Standard possède une technique correcte pour un défenseur. Il aime provoquer son opposant direct principalement dans les 30 derniers mètres adverses. Dans ses relances, il commence à prendre de l'assurance et ne cherche plus à dégager à l'aveuglette. Il préfère essayer de trouver un partenaire dans les pieds, quitte à prendre des risques. Il donne l'impression que sa technique s'est améliorée mais c'est plutôt dû au calme dont il fait preuve en toute circonstance. A 24 ans, l'international haïtien fait preuve d'une grande patience au sein de la famille rouche. Arrivé au club en 2000, il a dû patienter jusqu'à 20 ans pour intégrer le noyau pro. Avec un peu moins de 100 rencontres, cet esprit de persévérance semble récompensé cette saison. Malgré qu'il soit capitaine, il doit encore progresser dans son rôle de leader. Son envie est énorme tout comme l'amour qu'il porte à ses couleurs. En s'appuyant sur son passé de médian droit, il fait preuve d'une envie constante d'aller vers l'avant. Il propose de constantes solutions de dédoublement. Ses centres sont délivrés avec beaucoup de force mais manquent encore de précision car il ne lève pas encore suffisamment la tête au moment de chercher le partenaire dans les 16 mètres. Sa frappe est sèche mais il est trop peu souvent en situation de tirer. Quand il rentre dans le jeu, il se retrouve souvent sur son pied gauche avec lequel il éprouve plus de difficultés. Le jeu de tête et le positionnement tactique sont des domaines dans lesquels sa marge de progression est très grande. Ses petites lacunes l'empêchent de revendiquer un rôle axial où la lecture du jeu et la capacité à gérer le trafic aérien sont des qualités déterminantes. Il parvient à réaliser un pressing continu sur le joueur de flanc adverse et l'espace qu'il peut alors laisser dans son dos est compensé par sa vitesse en retour défensif. Par moments, il se trouve trop écarté par rapport au défenseur central droit. Il doit plus fermer le jeu côté intérieur.Avec 1m86 pour 88 kilos, Marcin Wasilewski est une véritable bête. Il peut être répertorié dans la catégorie des joueurs physiques. Il fait preuve d'un engagement de tous les instants même si l'impact qu'il met dans les duels, est un peu plus raisonné par rapport à la période antérieure au 30 août 2009. A bientôt 32 ans, il a quelque peu perdu en explosivité mais il compense par une volonté à toute épreuve. Le 27 anderlechtois ne fait certainement pas partie des footballeurs à la technique très fouillée. Quand il se lance dans un dribble et que l'adversaire vient au duel, il émerge grâce à la force qu'il exprime au contact de l'opposant. Il l'élimine plus en puissance qu'en finesse et il le fait côté extérieur pour éviter de perdre le ballon en rentrant vers l'axe. L'international polonais possède une force de caractère hors du commun. Avant l'affaire Witsel, il démontrait une envie et un jusqu'au-boutisme jamais pris en défaut ; depuis, il est devenu un joueur adulé par les fans. Il met une pression constante sur l'adversaire et réalise un travail de sape psychologique sur l'opposant. Bref, c'est un vrai leader de comportement. Il possède un tempérament offensif très développé, est constamment attiré par le camp adverse et se transforme très souvent en ailier de débordement. Son excellente frappe de balle lui permet de se montrer efficace dans les centres, les frappes à distances, les coups francs et les penalties. De plus, son jeu de tête offensif est dévastateur : il monte systématiquement sur les phases arrêtées offensives. Avec plus de 40 buts en pro, son bilan est remarquable pour un défenseur. Bien que sa meilleure place se situe à l'arrière droit, il est susceptible d'évoluer dans l'axe où sa force en duel et son jeu de tête font merveille. Son tackling défensif est très agressif et même parfois à la limite de la régularité. Il y met tout son poids et fait peur à l'adversaire. Tactiquement, son expérience et ses retours défensifs ainsi que sa couverture latérale sont généralement efficaces. NÉ EN 1963, ÉTIENNE DELANGRE JOUA COMME DÉFENSEUR AU STANDARD DE 1981 À 1992 (267M EN D1 ET 6B, CHAMPION EN 82 ET 83). EX-CHARGÉ DE COURS À L'ÉCOLE DU HEYSEL, IL COACHA DE LA P1 À LA D1 (CHARLEROI). Marcin et Réginal sont redevenus des titulaires indiscutables au poste d'arrière droit dans leur club. Le premier est physiquement plus costaud que le second tandis que celui-ci présente des qualités techniques supérieures. L'expérience et l'intelligence tactique sont du côté de l'Anderlechtois mais le Standardman peut encore beaucoup s'améliorer dans ces domaines-là. Le joueur haïtien fait preuve d'une plus grande vitesse sur les premiers mètres mais le Polonais est plus fort dans les confrontations d'homme à homme. Par ses qualités techniques, le capitaine du Standard est plus dangereux sur son flanc en situation de débordement mais le joueur mauve est beaucoup plus efficace dans les 16 mètres, notamment grâce à son jeu de tête. A presque 32 ans, Marcin ne représente pas une solution d'avenir par rapport à Réginal qui s'impose cette saison mais présente aussi une très grande marge de progression. Actuellement, le rendement général de Wasyl est supérieur mais pour sa jeunesse, mon choix va se porter sur Goreux qui, pour le moment, a pris le meilleur sur des garçons comme Daniel Opare ou Laurent Ciman.