Rarement fin d'année aura autant incité à la réflexion. Quinze changements d'entraîneurs sur 24. Où sont les attentes formulées partout en début de saison, cette demande de continuité et de stabilité, cette quête de beau football ? Chaque fois, on sacrifie tout sur l'autel de la vision à court terme, en sapant les fondations, sans trop savoir quel ciment utiliser pour en bâtir de nouvelles. Sous le sapin de Noël, dans la chaleur du nid familial, les dirigeants vont-ils y penser avant de s'installer devant un délicieux repas ? Chaque année à cette période, on se pose les mêmes questions.
...