Nous sommes en février 1944 lorsque Rino Della Negra est arrêté par les Allemands. Il sera fusillé par un peloton d'exécution, avec 22 autres membres de son groupe de résistance communiste, et écrit une lettre à son frère cadet. " Mes amitiés au Red Star. Je vais mourir, mais je vous demande de vivre ", conclut le jeune ouvrier d'Argenteuil, âgé d'à peine 20 ans, qui même dans les moments les plus sombres, avait une pensée pour son club de football, où il était à tour de rôle gardien de but et joueur de flanc. 60 ans, jour pour jour, après sa mort, son petit frère Sylvain est l'invité d'honneur lorsqu'une plaque commémorative est apposée au Stade Bauer en l'honneur du héros de la résistance française.
...