C'est sous la houlette d' AiméAnthuenis que Mark De Man a débuté en équipe Première, avant de conforter sa position sous Hugo Broos. " Je ne me souviens plus exactement du match dans lequel je l'ai lancé ", reconnaît l'ancien sélectionneur des Diables Rouges, actuellement directeur technique du Germinal Beerschot. " Mais c'était une période où ...

C'est sous la houlette d' AiméAnthuenis que Mark De Man a débuté en équipe Première, avant de conforter sa position sous Hugo Broos. " Je ne me souviens plus exactement du match dans lequel je l'ai lancé ", reconnaît l'ancien sélectionneur des Diables Rouges, actuellement directeur technique du Germinal Beerschot. " Mais c'était une période où Anderlecht venait de perdre quelques-uns de ses plus beaux fleurons, comme Jan Koller, Tomasz Radzinski, Bart Goor et Didier Dheedene. D'autres grosses pointures étaient arrivées, comme Aruna Dindane et Nenad Jestrovic. Il y avait aussi beaucoup de blessées. Certains jeunes ont alors reçu leur chance : Mark, mais aussi Olivier Deschacht, Lamine Traoré et Junior ". De milieu de terrain qu'il était chez les jeunes, De Man est devenu défenseur. " C'était un excellent footballeur, doté d'une bonne vista. Il sentait bien le jeu également, mais il lui manquait peut-être un peu de vivacité pour s'imposer en milieu de terrain. Je crois que la place qu'il occupe actuellement, en défense centrale, est sa meilleure ". De Man est loin d'être un cas isolé. D'autres anciens milieux de terrain, et même d'anciens attaquants, ont trouvé leur voie en reculant dans le jeu. Georges Leekens s'en est fait une spécialité : à Mouscron, il avait fait du centre-avant Gordan Vidovic un solide défenseur central, et à La Gantoise, un autre attaquant de pointe, Sandy Martens, est devenu arrière droit sous sa direction. " J'ai aussi fréquemment procédé de la sorte ", poursuit Anthuenis. " A Genk, MarcHendrikx et DavyOyen sont passés du poste d'ailier à celui d'arrière latéral. A Lokeren, BartDeRoover avait été acquis en qualité de centre-avant et est devenu international comme défenseur central. J'appelle cela des transfertsauseinmêmedel'équipe. L'avantage, pour les joueurs, est qu'ils ont été habitués à être impliqués dans les combinaisons pendant leur formation, et en reculant, ils ont subitement tout le jeu devant eux. Certains sont plus à l'aise dans ces conditions ".